Choisir son assurance habitation selon son profil

Un contrat d’assurance habitation permet de protéger votre logement en cas de sinistre, mais il est important qu’il soit adapté à votre profil et à vos besoins pour vous couvrir au mieux. On vous explique tout.

1.

Choisir son assurance habitation selon son profil

Un contrat d’assurance habitation permet de protéger votre logement en cas de sinistre, mais il est important qu’il soit adapté à votre profil et à vos besoins pour vous couvrir au mieux. On vous explique tout.

En tant que colocataire, vous devez être couvert par une assurance habitation. La couverture légale obligatoire doit au moins intégrer une garantie risques locatifs (incendie, explosion, dégâts des eaux).

L’ensemble des colocataires peuvent signer un seul contrat d’assurance habitation ou chacun peut signer son propre contrat d’assurance habitation, dans ce cas, il suffit qu’au moins un des colocataires soit assuré pour que cette obligation soit respectée. A noter que certains contrats ne couvrent que les parties communes et la pièce réservée au colocataires.

La garantie risques locatifs couvre les dégâts occasionnés à l'immeuble mais pas ceux éventuellement causés aux voisins (comme un dégât des eaux, par exemple), ni les biens personnels des colocataires. Il est donc recommandé de souscrire d’autres garanties pour couvrir votre responsabilité civile et protéger vos biens.

En tant que colocataire, vous devrez fournir une attestation au propriétaire pour justifier que le logement est bien assuré. Le cas échéant, le propriétaire a le droit de résilier le contrat de bail.

Si vous êtes le locataire d'un logement vide ou meublé avec un bail d'habitation, vous êtes légalement obligé de souscrire une assurance habitation. Cette assurance doit au minimum couvrir les risques locatifs à savoir les dommages causés au logement par un incendie, une explosion ou un dégât des eaux. Si vous souhaitez également protéger vos biens personnels ou être couvert pour votre responsabilité civile, vous devez opter pour des garanties complémentaires accessibles dans un contrat multirisque habitation.

En cas de défaut d’assurance habitation, le propriétaire peut choisir de résilier le bail ou de prendre une assurance pour le compte du locataire puis se faire rembourser.

Si vous êtes propriétaire occupant d’une maison individuelle, vous n’êtes pas légalement contraint de souscrire une assurance habitation mais celle-ci est vivement recommandée dans la mesure où tous les dommages que vous ou votre bien pourriez causer seront à votre charge.

En revanche, dans certains cas, l’assurance habitation est imposée :

Si vous louez votre logement, qu’il soit meublé ou non, votre locataire a l’obligation légale de vous fournir une attestation d’assurance habitation.

Les besoins en matière de couverture d’assurance habitation si vous êtes un sénior, dépendent également de votre statut : locataire, propriétaire ou occupant d’une chambre en EHPAD (Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes).

L’assurance habitation est obligatoire si vous êtes :

  • Un sénior locataire d’un logement non-meublé
  • Un sénior copropriétaire occupant
  • Un sénior copropriétaire non-occupant

En dehors de ces cas de figure, l’assurance habitation est néanmoins vivement recommandée pour éviter de supporter en cas de sinistre les dégâts occasionnés.

Bon à savoir

Si vous êtes en EHPAD, vous êtes considéré comme un occupant de logement non-meublé pour lequel l’assurance habitation est obligatoire.

Comme pour tout locataire, si vous êtes un étudiant louant un logement, vous êtes dans l’obligation de souscrire une assurance habitation. Seule exception : si le bien loué est une location meublée qui ne constitue pas votre résidence principale.

Ainsi, en tant qu’étudiant en location, vous devez vous assurer contre les risques dont vous répondez en tant que locataire. L’assurance risques locatifs permet de couvrir les dommages causés au propriétaire. Elle se compose de plusieurs garanties qui vous protègent en cas de sinistre et notamment :

Votre chien est susceptible de causer des dégâts à des tiers. Dans la plupart des cas, il faut savoir qu’une assurance habitation vous couvre au titre de votre garantie responsabilité civile en cas de dommages causés par votre chien, à des tiers, l’exclusion des chiens dangereux qui doivent faire l’objet d’une assurance spécifique. S’il ne rentre pas dans la catégorie des chiens dangereux, votre chien n’a pas besoin d’être déclaré.

Certains animaux domestiques ne sont pas couverts par la responsabilité civile de votre contrat d’assurance habitation. C’est notamment le cas des :

  • Chiens considérés dangereux (catégories 1 et 2)
  • Animaux sauvages, même lorsqu’ils ont été apprivoisés
  • Animaux élevés dans le cadre d’une activité commerciale ou agricole (ils doivent faire l’objet d’une assurance dédiée, dans le cadre de cette activité)
  • Animaux participant à des courses ou à des concours

Bon à savoir

L’assurance responsabilité civile ne couvre pas votre animal s’il tombe malade ou s’il se blesse seul. Pour le protéger, vous pouvez souscrire contrat d’assurance dédié à votre chien.

Dans le cadre de l’assurance habitation de votre résidence principale, vous disposez de la garantie responsabilité civile qui vous couvre en cas de dégâts causés par votre chat. Votre chat n’a pas besoin d’être déclaré.

Certains animaux domestiques ne sont pas couverts par la responsabilité civile de votre contrat d’assurance habitation. C’est notamment le cas des :

Animaux participant à des courses ou à des concours

  • Chiens considérés dangereux (catégories 1 et 2)
  • Animaux sauvages, même lorsqu’ils ont été apprivoisés
  • Animaux élevés dans le cadre d’une activité commerciale ou agricole (ils doivent faire l’objet d’une assurance dédiée, dans le cadre de cette activité)

Bon à savoir

L’assurance responsabilité civile ne couvre pas votre animal s’il tombe malade ou s’il se blesse seul. Pour le protéger, vous pouvez souscrire un autre contrat dédié à votre chat.

9.

Comment choisir une assurance habitation pour de la location ?

Le choix d’une assurance habitation pour locataire se détermine en fonction des modalités de garanties et de votre budget. Il est recommandé de comparer différentes offres et réaliser des devis auprès de plusieurs assureurs pour déterminer quel contrat proposera le meilleur rapport couverture/tarif.

10.

Quels sont les différents types de contrats d’assurance habitation selon son profil d’assuré ?

Il existe différents types d'assurance habitation, selon que vous soyez propriétaire, copropriétaire ou locataire. Il suffit de souscrire le contrat d'assurance habitation adapté selon chaque circonstance.

La plupart des assureurs proposent des contrats multi-garanties sous le nom de multirisques habitation (MRH) qui permettent de protéger à la fois votre logement et vos biens suite aux sinistres qui peuvent y survenir (dégâts des eaux, incendie, vol…), mais aussi de couvrir votre responsabilité civile et celle de vos proches. A vous de choisir l’assurance habitation selon vos besoins et profil.

12.

Quel est le prix de l’assurance habitation ?

Le coût pour une assurance habitation dépend de plusieurs critères et notamment ; la superficie de votre logement et la valeur de vos biens mobiliers, le type de logement, l’année de construction, la zone géographique etc.). Le tarif de votre assurance habitation est également calculé en fonction du choix des garanties souscrites.

Consultez nos podcasts pour en savoir plus sur toutes les grandes étapes de votre projet immobilier de la recherche de votre bien à la remise des clés.

à partir de 4 €/mois(1)

Votre assurance
Habitation

 
Je partage l'article via

(1)  Cotisation annuelle à partir de 54,90€ TTC : 1ère mensualité de 9,98€ incluant la taxe attentat de 5,90€ puis 11 mensualités de 4,08€. Tarif pour un locataire occupant un logement de 25m2, avec un capital mobilier inférieur à 10 000€ et un capital objets de valeurs inférieur à 5000€, franchise de 500€ et responsabilité civile limitée à 6 000 000€.