Comment choisir entre assurance groupe ou assurance individuelle ?

Pour assurer votre prêt immobilier, vous pouvez librement choisir votre assurance emprunteur. Deux types de contrats sont possibles : selon votre situation, optez pour une assurance de groupe ou pour une assurance individuelle.

assurance délégation prêt immobilier

L’assurance emprunteur de votre prêt immobilier sécurise votre projet de vie ou vos investissements immobiliers et vous assure contre les risques liés à la personne (décès, invalidité, incapacité…)

Le contrat d’assurance emprunteur peut être souscrit par l’organisme prêteur. On parle dans ce cas de « contrat d’assurance de groupe ». L’assurance contractée à titre individuel est couramment appelée « assurance déléguée ». Elle est souscrite directement auprès d’un assureur et doit présenter un niveau de garantie équivalent ou supérieur à celui initialement proposée par l’assurance de groupe de l’organisme prêteur.

Depuis la loi Lagarde de 2010, il est en effet possible de souscrire son assurance de prêt auprès d’un établissement de crédit autre que l’organisme prêteur qui vous a octroyé le prêt. De nouvelles offres ont ainsi vu le jour, plus souples et mieux adaptées aux situations individuelles. Pour effectuer votre choix, prenez le temps de bien lire les différents contrats (garanties, options, niveaux de couvertures, exclusions de garantie…) et comparez-les via des simulations.

Ma situation matrimoniale a-t-elle une incidence sur mon choix ?

Votre situation matrimoniale (célibataire, marié ou pacsé) n’influence en rien le coût de votre assurance emprunteur et donc le choix entre l’assurance groupe ou l’assurance individuelle. Les autres caractéristiques de votre profil (âge, antécédents médicaux, montant et durée de l’emprunt…) seront déterminantes dans votre choix en faveur de l’une ou de l’autre des deux assurances. En revanche lorsque l’on emprunte à deux, se pose la question de savoir comment répartir la couverture entre les conjoints co-emprunteur.

J’ai l’habitude de skier une fois par an environ. Dois-je en tenir compte dans mon choix entre assurance groupe et assurance individuelle ?

Tout dépend de la manière dont vous skiez… et de votre compagnie d’assurance. Le ski pratiqué en amateur, de manière prudente, n’est généralement pas considéré comme un sport à risques et ne nécessite donc pas la souscription d’une assurance emprunteur individuelle. Le ski hors-piste, tout comme le sport automobile, la plongée sous-marine ou la compétition hippique, par exemple, sont au contraire considérés comme des sports à risques et sont généralement exclu des contrats d’assurance. Cependant, les exclusions peuvent être rachetées dans certains contrats individuels et tous les sports, y compris ceux à risque, sont couverts s’ils sont pratiqués sous la responsabilité d’un professionnel à titre occasionnel ou dans le cadre d’un baptême ou d’une initiation. Par ailleurs, certaines compagnies d’assurance n’ont pas d’exclusions concernant les sports, même à risques, et il n’est pas toujours nécessaire de les déclarer.

 

Quelques liens pratiques...