Quelle assurance de prêt pour un jeune emprunteur ?

Vous souhaitez contracter un prêt dans le cadre de votre première acquisition immobilière ? Pour garantir votre crédit, la banque vous demandera de souscrire une assurance crédit immobilier. Quels sont vos avantages en tant que jeune emprunteur ? Comment en bénéficier ? Explications.

Lorsque vous sollicitez une banque pour un crédit immobilier, celle-ci vous demandera quasi systématiquement de souscrire une assurance emprunteur pour garantir ce prêt.

L’assurance de prêt immobilier vous protège et sécurise votre projet immobilier en garantissant le remboursement des échéances ou le capital restant dû à l'organisme bancaire, en cas d’aléas de la vie comme une maladie ou un accident entrainant décès, Perte Totale ou Irréversible d'Autonomie, invalidité, incapacité ou encore, sous certaines conditions, en cas de perte d'emploi.

2.

Quelles garanties en tant que jeune emprunteur ?

Le statut de primo-accédant signifie que l'emprunteur achète pour la première fois un bien immobilier. Très souvent le primo-accédant doit réaliser un crédit immobilier. il convient donc de s'assurer contre les éventuels aléas de la vie.
En tant que primo-accédant, vous devez veiller à ce que votre contrat comporte les bonnes garanties.  Assurez vous également que ces garanties sont irrévocables, c'est-à-dire qu'elles ne changent pas, quelle que soit l'évolution de votre situation.

Selon votre projet immobilier, certaines garanties de l’assurance emprunteur seront exigées par l’organisme préteur. Vous devrez au minimum être couvert contre le risque de décès et celui de la Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA).

En plus de ces garanties systématiquement exigées par la banque, l’assurance de prêt peut comporter d’autres garanties, qui seront exigées ou non par le prêteur en fonction de votre projet immobilier :

  • La garantie ITT (incapacité temporaire totale de travail) qui permet de vous couvrir en cas d’arrêt de travail de longue durée ;
  • L’IPT (invalidité permanente totale) : si vous perdez une partie de vos facultés physiques suite à un accident ou une maladie et que votre taux contractuel d’invalidité est supérieur à 66%
  • L’IPP (invalidité permanente et partielle) : si vous êtes jugé invalide et que votre taux contractuel d’invalidité est supérieur à 33 % et inférieur à 66%.
  • La garantie perte d’emploi qui permet, sous certaines conditions, de prendre en charge vos mensualités si vous traversez une période de chômage suite à un licenciement.

Bon à savoir

En tant que primo-accédant, pour vous assurer de trouver la meilleure offre, c'est à dire la couverture la moins chère et la mieux adaptée à votre situation, vous pouvez vous rendre sur un comparateur d'assurance en ligne ou faire une simulation en ligne sur les sites des compagnies d'assurance.

3.

Quel est le coût d’une assurance de prêt pour un jeune emprunteur ?

S’il n’existe pas d’assurance emprunteur spécifique pour un jeune emprunteur, l’âge joue un rôle primordial dans le coût de l’assurance de prêt immobilier, ce qui est un réel avantage pour les jeunes emprunteurs. 

Quel taux d'assurance emprunteur pour les jeunes ?

Le profil même du jeune emprunteur permet donc généralement d’obtenir un taux d’assurance moins élevé et par conséquent un tarif avantageux.

Ce tarif varie selon les garanties choisies. Lorsque l’assurance emprunteur prend en charge le risque de décès, d’invalidité et d’incapacité, son coût peut représenter une part non négligeable du coût global du prêt immobilier, pouvant aller jusqu'à 30% dans certains cas). 

Les critères pour définir le prix de l’assurance emprunteur

Plusieurs critères sont retenus par les compagnies d'assurance pour évaluer le montant de la prime que devra payer l'assuré, et notamment :

  • l'âge au moment de la souscription
  • la consommation de tabac
  • la profession à risque éventuellement exercée
  • la pratique d’une activité sportive à risque.

Traditionnellement,  les emprunteurs âgés payent une cotisation plus élevée par rapport aux emprunteurs plus jeunes. En effet, les compagnies d’assurances partent du principe que les personnes plus âgées sont des profils d'avantage risqués.

4.

Des prêts pour aider les jeunes emprunteurs

Sachez également qu’en tant que jeune emprunteur ou primo-accédant, vous pouvez avoir accès à certains prêts, pour lesquels la souscription d’une assurance de prêt est également exigée. On peut citer :

  • Le PTZ (prêt à taux zéro): un prêt sans intérêt et sans frais qui permet de devenir propriétaire pour la première fois. Il est ainsi dédié aux primo-accédants. Le PTZ est calculé en fonction des revenus de la personne (qui ne doivent pas être supérieurs à un certain plafond), de la taille et de la zone géographique du bien immobilier.
  • Le PAS (prêt d'accession sociale): un prêt réservé aux personnes souhaitant acquérir leur résidence principale, et dont les revenus ne dépassent pas un certain plafond.
  • Le PAL (prêt d'action logement): ce prêt est réservé aux personnes travaillant pour une entreprise privée non agricole qui emploie au moins dix salariés. Les personnes accédant pour la première fois à la propriété figurent parmi les profils prioritaires pour ce prêt.
5.

Jeune emprunteur : pensez à la délégation d'assurance

L'assurance de prêt représente souvent une part importante du coût total d'un crédit. C’est pour cela qu’il est important de choisir un contrat d’assurance de prêt adapté à votre profil en tant que jeune emprunteur.

Pour votre assurance emprunteur, vous avez le choix entre l'assurance groupe, qui est l'assurance proposée par la banque ou l'assurance individuelle, qui est l'assurance dite déléguée, proposée par une autre compagnie d'assurance. Vous avez donc la possibilité de comparer les offres d'assurance du marché pour choisir celle qui correspond le plus à votre situation au tarif le plus avantageux.

Depuis la loi Lagarde de 2010, vous pouvez, en effet, souscrire votre assurance de prêt immobilier auprès d'un autre assureur que celui proposé par l'établissement de crédit, c’est le principe de la délégation d’assurance emprunteur.

Plus récemment, la loi Lemoine de 2022, venant abroger la loi Hamon et l’Amendement Bourquin et facilitant d’avantage la résiliation d’assurance, permet de résilier à tout moment et par tous moyens votre assurance de prêt. Seule condition que le niveau de garantie de la nouvelle assurance soit au moins équivalent à celui de votre assurance de prêt actuelle.

Bon à savoir

Avant l'entrée en vigueur de la loi Lemoine, la loi Hamon de 2014, pour la première année de contrat, puis l’Amendement Bourquin de 2017 pour les années suivantes, étaient venus étendre cette faculté de choix en vous permettant, de changer d’assurance de prêt en cours de contrat, sous certaines conditions, posant le principe de la substitution d’assurance emprunteur.

Grâce à la délégation et à la substitution d’assurance, en tant que jeune emprunteur primo accédants, vous pouvez bénéficier d'un contrat parfaitement adapté à votre profil et pouvez réaliser des économies en profitant d'un tarif qui correspond à votre situation.

5.

Assurance emprunteur : prestation forfaitaire ou indemnitaire ?

Selon le contrat d’assurance emprunteur les garanties invalidité, incapacité et perte d’emploi peuvent prévoir une prestation forfaitaire ou indemnitaire :

  • la prestation forfaitaire : en cas de sinistre, l'assurance prend en charge un pourcentage de la mensualité du prêt sans référence à la perte de revenu subie pendant le sinistre.
  • la prestation indemnitaire : la prise en charge de l’assureur se limite à la perte de revenu réellement subie par l’emprunteur. Si l’assuré perçoit une indemnité de la Sécurité sociale et/ou d’autres prestations, il sera indemnisé après déductions de ces sommes.

Assurez votre prêt en ligne

Et réalisez jusqu’à 10 000€ d’économies

 
Je partage l'article via