Saut au contenu

Que vous soyez un particulier ou un professionnel, dès lors que vous empruntez auprès d'une banque ou d'un établissement spécialisé pour faire l'acquisition d'un bien immobilier, il vous sera demandé de souscrire une assurance de prêt immobilier afin de garantir votre emprunt en cas d’aléas de la vie (décès, invalidité, incapacité de travail et éventuellement perte d’emploi). Lorsque l'un de ces événements survient, l'assureur prend en charge tout ou partie des échéances de remboursement ou du capital restant dû du crédit immobilier.

Pour garantir votre prêt, l'assureur vous demandera de compléter un questionnaire médical afin de vous proposer les garanties adaptées à votre profil emprunteur. Ce questionnaire doit être rempli en toute bonne foi. Toute omission ou fausse déclaration intentionnelle peut avoir pour conséquence la déchéance des garanties.

Si le prêt est établi au nom de plusieurs personnes (co-emprunteurs), vous devez préciser à l’assureur la part du capital assurée pour chacun, c’est que l’on appelle la quotité assurée. Par exemple, si vous empruntez à deux, vous pouvez, vous pouvez :

  • soit vous assurer chacun pour la totalité du capital. Si l’un des co-emprunteurs décède, l’assureur remboursera à l’organisme de crédit la totalité du capital restant dû.
  • soit vous assurer l’un et l’autre pour une partie du capital. Si par exemple chacun des co-emprunteurs est assuré à hauteur de 50%, en cas de décès de l’un d’entre eux, l’assureur règlera à l’organisme de crédit 50% du capital restant dû.

Découvrez nos autres dossiers sur l'assurance de prêt