Comment assurer son prêt immobilier lorsqu’on emprunte à deux ?

La souscription d’une assurance pour garantir le remboursement de son prêt immobilier en cas d’aléas de la vie est, généralement, une étape incontournable de tout emprunt immobilier. Toutefois, comment répartir la couverture entre les emprunteurs en fonction de la situation de chacun ?

Le choix de son assurance de prêt est une étape importante de son projet immobilier. C’est elle qui va garantir la continuité du remboursement de l’emprunt en cas d’aléa  de la vie (maladie, accident…). Un crédit souscrit à deux ne déroge pas à la règle.

Dans ce cas, toutefois, ce sont les deux emprunteurs qui devront être couverts par une telle garantie. En effet, la banque exigera que l’assurance couvre à minima 100% des sommes empruntées. Toutefois, les souscripteurs restent libres de répartir cette quotité entre les deux emprunteurs en fonction des situations (100% sur un seul emprunteur, 50% sur chacun, 100% sur chacun…).

Comment répartir votre quotité d'assurance emprunteur ?

Vos revenus sont équivalents  et vous remboursez chacun la moitié du prêt ? Ou à l’inverse, vos revenus diffèrent fortement ? Quelle que soit votre situation, vous pouvez choisir une répartition adaptée de la couverture de votre assurance de prêt (60/40 ou 70/30%...), notamment en cas de forte disparité de revenus, afin de moduler les quotités selon les revenus individuels dans le couple.

Il est aussi possible de souscrire plus de 100% sur l’ensemble des deux personnes, voire 100% sur chacun des emprunteurs. On parle dès lors d’une couverture à 200%. Cette quotité est la plus protectrice. En cas de décès de l’un des deux souscripteurs, le prêt sera intégralement soldé par l'assurance. Le co-emprunteur survivant sera exempté du paiement de toute autre échéance à venir.

A l’inverse, il n’est pas recommandé de souscrire une assurance à 100% sur une seule personne (pas d’assurance pour l’autre co-emprunteur). Sauf à pouvoir rembourser la somme restante due à tout moment, par exemple, dans le cas d’un emprunt de faible montant.

Quelle est la quotité idéale ?

Il n’existe pas de répartition idéale. Chaque profil, chaque situation est différente. Pour déterminer la quotité à assurer, vous devez vous poser plusieurs questions. Quelle est votre capacité ou celle de votre conjoint(e) pour faire face seule aux échéances du prêt ? Quel montant de pension recevrez-vous en cas d’invalidité ? Vos revenus vont-ils augmenter ou baisser dans les années à venir ?

Bien-sûr, vous ne réfléchirez pas de la même façon si vous faites l’acquisition de votre résidence principale (pour lequel une quotité à 100% par tête est la meilleure des garanties), d’une résidence secondaire ou d’un investissement locatif dont il est moins difficile de se séparer. Des différences importantes de garanties peuvent exister d'une compagnie d'assurance à l'autre. C'est pour cette raison que tout emprunteur se doit d’être attentif à la lecture des conditions générales avant tout engagement de sa part.