Fumeur : quels sont les impacts sur votre assurance emprunteur ?

Lorsque vous obtenez un prêt immobilier, l’établissement financier vous demande de souscrire une assurance emprunteur. Si vous êtes fumeur, il y a un risque supplémentaire à couvrir pour les assureurs. Voici ce qu’il faut savoir.

assurance prêt immobilier fumeur

Le principe est simple : un assuré est considéré comme fumeur s’il déclare fumer. La quantité et la fréquence importent peu. Pour quelques cigarettes occasionnelles ou pour plusieurs paquets par jour, un assuré qui indique fumer est un « fumeur ». 

Fumeur : l’ajustement de l’assurance de prêt immobilier aux risques

Pour un assureur, un client fumeur présente un risque supplémentaire comparé à un assuré non-fumeur. Le contrat d’assurance du prêt immobilier prend donc en compte cet élément. La conséquence ? La cotisation d’assurance augmente à travers une surprime. 

Si l’assuré fumeur développe une maladie en lien avec son tabagisme, il sera couvert par son contrat d’assurance emprunteur, sauf en cas de fausse déclaration. L’assurance pourra, par exemple, prendre en charge des arrêts de travail plus fréquents ou une convalescence plus longue… 

Qui peut se déclarer non-fumeur ?

Bien entendu, par principe, c’est l’information que vous donnez qui compte et vous êtes considéré non-fumeur si vous déclarez à votre assureur ne pas fumer. A contrario, le fait de vous déclarer fumeur est une information suffisante pour que l’assureur ajuste votre contrat d’assurance emprunteur aux risques du tabagisme. Si vous « vapotez » (fumez des cigarettes électroniques), vous êtes également considéré comme un fumeur. Si vous avez été fumeur par le passé, la plupart des assureurs considèrent que vous devez avoir arrêté de fumer depuis au moins 2 ans pour vous déclarer non-fumeur. 

Dans certains cas, des analyses médicales peuvent apporter la preuve d’une fausse déclaration. Dans ce cas, votre contrat d’assurance emprunteur est susceptible de ne pas s’appliquer. Soyez donc très vigilant au moment de remplir votre déclaration auprès de votre assureur.

Vous arrêtez de fumer ? Adaptez votre contrat !

C’est un des avantages de l’assurance emprunteur : le contrat peut s’adapter à tout moment à une nouvelle situation. Ainsi, un assuré qui s’est déclaré fumeur et qui arrête de fumer peut déclarer son changement de situation – la durée traditionnellement admise par les assureurs est de 24 mois sans tabac. Dès lors, la surprime de cotisation liée au risque tabagique est supprimée et son contrat modifié.