5 bonnes raisons de faire appel à un Conseiller en Gestion de Patrimoine

Face à une matière patrimoniale de plus en plus complexe, le Conseiller en Gestion de Patrimoine conseille ses clients sur le choix de solutions adaptées pour optimiser leurs placements. Voici 5 bonnes raisons de faire appel à ses services.

aideCGP.png

1. Une approche patrimoniale experte et pluridisciplinaire

Dans un contexte où les mesures fiscales et juridiques ne cessent d'évoluer, comme l'illustre la loi Pacte et son volet retraite, le Conseiller en Gestion de Patrimoine (CGP) s'avère plus que jamais un atout essentiel pour accompagner ses clients dans la construction de leur projet de vie et dans la réalisation des objectifs fixés.

Expert dans la gestion patrimoniale, le CGP est à l'écoute de ses clients et les conseille sur tous les aspects relatifs au patrimoine : immobilier, fiscalité, droit, retraite, assurance vie, placements financiers.

Le CGP accompagne ses clients et leur apporte tous les conseils pour la gestion de leur patrimoine. Il s'assure de la confidentialité des informations patrimoniales reçues.


2. Un diagnostic et des services personnalisés

Spécialiste de la gestion de patrimoine, le Conseiller en Gestion de Patrimoine analyse l'ensemble des éléments patrimoniaux de ses clients et établit un diagnostic complet afin de définir une stratégie d'optimisation patrimoniale sur mesure.

Grâce à des logiciels de gestion de patrimoine qui lui permettent d'obtenir une vision globale de la situation patrimoniale et financière de ses clients, il définit ainsi de façon précise les objectifs de ses clients afin de trouver les placements adaptés à chaque situation.


3. Une relation basée sur un partenariat solide et durable

La relation entre un Conseiller en Gestion de Patrimoine et son client repose sur une confiance mutuelle qui s'inscrit dans la durée.

Le profil patrimonial de chaque client évolue tout au long de sa vie, ses objectifs et sa stratégie patrimoniale évolueront également. Le CGP accompagne régulièrement sur le long terme, ses clients et leur offre un suivi adapté. Il les informe par exemple, d'une nouvelle disposition réglementaire, de l'évolution du marché et vous propose les ajustements nécessaires pour l'atteinte de vos objectifs patrimoniaux.

Les conseils du CGP préparent aux changements de situation de ses clients (carrière professionnelle, vie familiale…) les obligeant à modifier leur stratégie financière.

4. Un professionnel indépendant qui a accès à toutes les offres du marché

L'indépendance du Conseiller en Gestion de Patrimoine lui permet d'évaluer tous les produits disponibles sur le marché et de proposer à ses clients en toute liberté celui qui correspond le mieux aux besoins de leur situation patrimoniale.

Il doit délivrer une information claire, exacte et non trompeuse sur les produits proposés à ses clients (performances, risques, liquidité).

Le CGP doit proposer un nombre suffisant d'instruments financiers à ses clients, ne comprenant pas que des produits d'établissements avec lesquels il a des liens. La gamme des produits qu'il conseille doit être représentative de l'offre existante sur le marché, en termes de risques, de coût et de complexité.

Son indépendance garantit au CGP une objectivité et une liberté de conseils et de choix de produits financiers afin de servir au mieux l'intérêt de ses clients.

5. Une profession encadrée pour une meilleure protection du client

La profession de Conseiller en Gestion de Patrimoine est réglementée et fait l'objet d'une régulation par des autorités de contrôle : AMF (Autorité des marchés financiers) et ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution).

Depuis 2003, le statut de Conseiller en Investissement Financier (CIF) encadre la profession de Conseiller en Gestion de Patrimoine (CGP). Il impose un certain nombre d'obligations et d'interdictions aux CGP.

En 2018, le règlement PRIIPs oblige les intermédiaires financiers à remettre un document d'information à leurs clients, avant toute souscription d'un produit d'investissement.
La même année, la directive européenne MIF 2 a renforcé le devoir des CGP en matière d'informations, de rémunération et de conseil.

Découvrez, de façon interactive, les principaux enseignements du baromètre du marché des CGP et de leurs clients 2019 ici