5 conseils pour optimiser le coût de votre crédit immobilier

Un prêt immobilier vous engage dans la durée. Il est donc important de bien le négocier en fonction de vos objectifs et de votre profil emprunteur. Mais le taux d’intérêt n’est pas le seul élément à négocier. Décryptage

1.

Faites jouer la concurrence pour trouver le meilleur taux

N’hésitez pas à solliciter plusieurs banques pour comparer les taux d’intérêt et les modalités d’attributions d’un crédit. Les courtiers en prêt immobilier peuvent vous aider à trouver le meilleur taux, mais également les aides auxquelles vous pouvez avoir droit. Assurez-vous que le courtier ait une habilitation intermédiaire en opération de banque et en service de paiement (IOBSP), ainsi que son agrément ORIAS (Organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance).

Bon à savoir

Un courtier ne peut exiger ses honoraires qu’en cas de conclusion du contrat de prêt et après réception des fonds.

2.

Evitez d’être à découvert pendant au moins 3 mois précédant la négociation du prêt

Dans le cadre de l’obtention d’un prêt, sachez que les banques vont vous demander vos 3 derniers relevés bancaires afin d’évaluer votre capacité de remboursement. Plus vos comptes seront bien gérés (absence de découvert, constitution d’une épargne, possibilité d’un apport, propriétaire d’un patrimoine immobilier…), plus vous aurez d’arguments pour bien négocier votre crédit.

3.

Négociez les frais de dossier

Votre demande de prêt doit être étayée par un dossier complet contenant tous les documents nécessaires qui vont permettre à la banque de l’analyser pt de définir un plan de financement qui a pour objectif de prouver votre solvabilité et votre capacité à rembourser le crédit jusqu’à son terme.

Les frais de dossier sont fixés librement par la banque lors de la souscription de votre prêt immobilier.

Le montant de vos frais de dossier dépend de la complexité de votre dossier de prêt. Plus votre dossier est simple, plus il sera facile de réduire vos frais de dossier. Servez-vous des points forts de votre dossier pour négocier une réduction de vos frais.

4.

Pensez à la délégation d’assurance

L’assurance de votre crédit immobilier représente une part importante du coût total de votre crédit immobilier.

La délégation d’assurance instaurée par la loi Lagarde de 2010, vous pouvez, à garanties au moins équivalentes, souscrire votre contrat d’assurance de prêt ailleurs qu’auprès de la banque vous ayant octroyé le prêt. Cela vous permet de faire jouer la concurrence et de choisir l’assurance de prêt qui correspond le plus à vos besoins à un tarif compétitif.

5.

Négociez l’absence de pénalités en cas de remboursement anticipé

Beaucoup d’emprunteurs ne vont pas au bout de la durée du prêt et déménagent en cours de crédit. Il peut être important de négocier avec votre banque que le contrat de prêt vous exonère des Indemnités de Remboursement anticipé (IRA) correspondant au montant le plus faible de 6 mois d’intérêts ou de 3% du capital restant dû.

En cas de résistance, vous pouvez négociez une exonération partielle ou une exonération totale mais conditionnées à une période de carence.

Bon à savoir

La négociation des pénalités de remboursement anticipé ne fonctionne pas en cas de rachat du prêt par autre banque.

Assurez votre prêt en ligne

Et réalisez jusqu’à 10 000€ d’économies

 
Je partage l'article via