Puis-je renégocier mon assurance habitation ?

Un contrat d’assurance habitation peut être ajusté au fil du temps. Il est possible de réévaluer votre contrat habitation auprès de votre compagnie d’assurance, que ce soit sur le plan tarifaire ou sur le plan des garanties. N’hésitez pas en cours d’adhésion à faire régulièrement le point afin de vérifier si vous êtes toujours bien couvert et au juste prix.

1

Pourquoi négocier ou renégocier son contrat d'assurance multirisque habitation ?

Un contrat d’assurance habitation contracté entre votre assureur et vous n’est pas inaltérable en cours de vie du contrat. Plusieurs raisons peuvent vous motiver à négocier ou renégocier votre assurance en cours auprès de votre assureur habitation : réaliser des économies sur votre contrat actuel, faire évoluer l’étendue de vos garanties à la suite d’un changement de situation et de l’évolution de vos besoins.

2

Quels facteurs principaux déterminent le tarif d'une assurance habitation ?

Les compagnies d'assurance prennent en compte plusieurs critères pour calculer le prix de votre assurance habitation :

  • La nature et l’usage de votre logement : tout dépend s'il s'agit d'un appartement, d'une maison, d'une résidence principale ou résidence secondaire ...
  • La superficie : quel est le nombre de pièces principales ? Disposez-vous d'une véranda, d'un garage, d'une dépendance non attenante, d'une piscine ?
  • La situation géographique : certaines zones présentent un niveau de risque plus élevé que d'autres, facteur qui augmente le prix de l'assurance habitation.
  • Le capital mobilier, la valeur de l’ensemble de vos biens à assurer influe sur le coût de l’assurance habitation (meubles, électroménager, éléments de décoration, ordinateurs, objets de valeur...).
3

A quel moment pouvez-vous négocier votre assurance multirisque habitation ?

Certaines périodes sont plus propices à la négociation ou renégociation de votre contrat d’assurance habitation :

  • Les assureurs appliquent le principe de reconduction tacite de votre contrat tous les ans, avec une notification préalable à l’assuré (si vous ne vous manifestez pas auprès de votre assureur, votre contrat d’assurance sera reconduit automatiquement). Durant la première année suivant la souscription initiale du contrat d’assurance habitation, vous ne pouvez pas théoriquement résilier votre contrat, mais à l’approche de la date d’échéance annoncée et la fenêtre de résiliation en perspective, il vous sera plus facile d’entamer une discussion avec votre assureur. Sachez que dans certains cas particuliers, il vous est possible de résilier votre assurance habitation la première année sans attendre l’échéance : si vous devez déménager ou si vous vendez votre habitation par exemple.
  • Au-delà d’une année de souscription, sachez que depuis 2015, grâce à la loi Hamon, vous pouvez changer à tout moment d’assurance habitation, ce qui constitue un argument non négligeable pour une renégociation de votre prime d’assurance.
  • A tout moment en cas de changement de situation : vous pouvez tout simplement renégocier votre contrat assurance habitation avec votre compagnie d’assurance si vos besoins de couverture évoluent en cours de contrat et nécessitent de la part de l’assureur de réévaluer le risque (changement de situation personnelle : mariage divorce, licenciement, déménagement, nouvel achat immobilier).
4

Quand devez-vous déclarer votre changement de situation ?

Vous détenez un contrat d’assurance pour votre logement et votre situation change ...En tant qu’assuré, vous avez l’obligation de déclarer à votre assureur tout changement entraînant une modification du risque couvert (article L113-2 du Code des assurances). Vous disposez de 15 jours calendaires pour déclarer à votre assureur tout changement susceptible de modifier l’une des caractéristiques de votre contrat d’assurance habitation. Si votre assureur considère qu’il y a une augmentation du risque, il vous proposera de majorer votre prime en conséquence mais il est possible qu’il accepte de garder votre contrat tel quel, sans hausse de tarif. Si vous n’acceptez sa proposition, le contrat est résilié au terme d’un délai de 30 jours à compter de la proposition de l’assureur.

5

Quelles sont les pistes pour renégocier votre contrat d'assurance multirisque habitation ?

Plusieurs pistes peuvent vous permettre de faire baisser le prix de votre contrat, mais négociez avec votre assureur habitation en restant mesuré et en comprenant bien l’impact que cela aura sur votre couverture en cas de sinistre.

Si vous êtes fidèle à votre assureur et détenez votre contrat d’assurance habitation chez lui depuis plusieurs années et n’avez subi ou causé aucun sinistre sont des points forts qui peuvent favoriser la négociation avec votre assureur habitation.

  • Négociez les franchises (la franchise est la somme qui reste à votre charge après indemnisation de l’assurance en cas de sinistre) : celle-ci peut être modulée pour réduire le tarif de votre assurance. En général, plus le montant de vos franchises est faible, plus le montant global de votre contrat d’assurance habitation est élevé.
  • Optez pour une prime annuelle : les assureurs en habitation proposent différentes périodicités de paiement, vous avez le choix entre un paiement mensuel ou trimestriel ou une prime d’assurance payée annuellement. Privilégiez la prime annuelle plutôt que les primes mensuelles qui peuvent éventuellement engendrer des frais de gestion supplémentaires.
  • Réévaluez vos besoins : il est important de reconsidérer régulièrement vos besoins au fil du temps et des changements. Pensez à actualiser votre contrat d’assurance habitation en signalant notamment le départ du domicile de certains membres du foyer initialement à votre charge. Si vous aviez opté à la souscription de votre contrat d’assurance pour l’indemnisation de vos objets d’usage en valeur de remplacement à neuf (indemnisation des objets endommagés à leur valeur à neuf et non à leur valeur d’usage, avec une déduction d'un taux de vétusté), ce type d’indemnisation n’est peut-être plus nécessaire si vous possédez ces objets depuis plusieurs années et considérez avoir amorti leur prix d’achat. En outre, vérifiez que les options que vous avez souscrites vous sont toujours utiles.
  • Actualisez votre capital mobilier : il peut s’avérer pertinent d’actualiser tous les 3-4 ans la valeur des biens mobiliers dans vos garanties souscrites car, en général, votre capital mobilier se dévalue au fil des années.
  • Envisagez une installation de nouvelles sécurités : sécurisez votre logement rassure certaines compagnies d’assurance qui récompensent ce type d’initiative en minorant votre cotisation d’assurance, voire en supprimant la franchise habitation en cas de cambriolage.
  • Regroupez vos contrats d’assurance chez le même assureur : cette démarche peut vous permettre de baisser le coût d'une assurance. Pour éviter les garanties en double, soyez vigilant et étudiez les conditions générales de toutes vos assurances.

Faites jouer la concurrence

N’hésitez pas à comparer les offres de la concurrence. Vous pourrez ainsi vérifier quelles économies vous pouvez faire sur votre prime d'assurance habitation. Vérifiez également les garanties, franchises et plafond d’indemnisation. Cette démarche est importante, surtout si vous n’avez aucune notion des prix pratiqués par les autres assureurs pour des garanties équivalentes.

Comment choisir la meilleure assurance habitation adaptée à vos besoins ?

Les comparateurs d'assurance habitation pour vous aider à choisir votre assurance habitation

Avoir une vue d'ensemble du marché vous permet de choisir en connaissance de cause l'offre assurance habitation qui correspond le mieux à vos attentes et vos besoins. Pour être notamment au courant des pratiques tarifaires, vous pouvez recourir aux comparateurs d'assurance habitation disponibles et gratuits en ligne. Réalisez des devis sur les différents sites concurrents et soumettez- les à votre assureur actuel si la concurrence pratique de meilleurs tarifs que lui pour un niveau de couverture équivalent. Cette démarche peut faire pencher la négociation en votre faveur et inciter votre assureur à reconsidérer le coût de l'assurance ou revoir l’étendue des garanties ; à défaut de réduire vos cotisations d’assurance habitation, votre assureur peut apporter des modifications en incluant des couvertures supplémentaires pour la même tarification.

Devis : les informations à renseigner

  • Informations relatives aux occupants du logement : l’assureur a besoin de ces informations pour pouvoir établir votre devis d’assurance habitation. En effet, l'assurance habitation couvre aussi la responsabilité civile des personnes vivant au sein du foyer. Certains assureurs habitation vous demanderont même si vous avez subi des antécédents de sinistres au cours des deux dernières années afin d’identifier précisément les risques et vos besoins en termes de garantie.
  • Informations relatives aux biens composant le logement : l’assurance habitation couvre également vos biens contre les différents risques encourus (dégâts des eaux, vol et incendie, bris de glace …). Pour établir le devis, vous devrez évaluer votre mobilier, appareils électroménagers, objets rares et précieux. Pour bien choisir contrat d'assurance habitation, il faut examiner l'étendue des garanties proposées par la compagnie d’assurance (valeur de prise en compte, les exclusions de garantie, franchises, plafonds d'indemnisation, etc.) et son coût afin de trouver le meilleur rapport qualité/prix.

Conseils assurance habitation : gare aux fausses déclarations

Si malgré tous vos efforts de négociation avec votre assureur, vous ne parvenez pas à faire baisser le prix de votre assurance habitation, vous ne devez en aucun cas faire de fausses déclarations à votre compagnie d’assurance, même si vous souhaitez réduire le montant de votre facture. Ces fausses déclarations peuvent très facilement se retourner contre vous en cas de sinistre ou même de vérification par votre assureur de vos déclarations.

Quelles conséquences peuvent entraîner une fausse déclaration d’assurance habitation ?

Tout dépend si la fausse déclaration est intentionnelle ou non :

  • Sanctions en cas de fausse déclaration intentionnelle : au regard de la loi, le contrat est considéré comme n’ayant jamais existé. Toutes les cotisations versées à la compagnie d'assurance lui restent acquises à titre de dommages et intérêts et vous devrez en plus rembourser les indemnités perçues au titre de votre fausse déclaration.
  • Sanctions en cas de fausse déclaration non-intentionnelle :

Si la fausse déclaration est constatée avant le sinistre, la compagnie d'assurance peut maintenir le contrat, moyennant une augmentation de prime acceptée par l'assuré, soit de résilier le contrat dix jours après notification adressée à l'assuré par lettre recommandée, en restituant la portion de la prime payée pour le temps où l'assurance ne court plus.

6

Puis-je résilier mon contrat d’assurance habitation à tout moment ?

Si la renégociation de votre contrat ne vous convient pas et que vous cherchez à souscrire une nouvelle assurance habitation, la loi Hamon vous donne la possibilité de résilier votre contrat habitation à tout moment, sans frais ni pénalités, une fois la date du 1er anniversaire passée.

Lorsque vous résiliez, l’assureur est tenu de vous rembourser la portion de cotisation correspondant à la période pendant laquelle le risque n’est plus couvert. Vous serez donc remboursé du solde de votre cotisation payée d’avance (trimestrielle, semestrielle ou annuelle) au plus tard 30 jours après la date de résiliation.

Comment résilier votre contrat d’assurance habitation ?

Vous êtes en droit de résilier votre contrat d’assurance habitation :

  • Certains changements de situation impactant la couverture du risque permettent de mettre un terme au contrat en cours d’année. C’est le cas d’un changement de domicile, de situation matrimoniale, de profession pu de retraite ou cessation définitive de votre activité professionnelle.
    La demande doit être adressée à l’assureur dans les trois mois qui suivent ce changement, avec les pièces justificatives attestant de cette évolution. La résiliation est effective un mois après réception par l’assureur.
  • A tout moment au-delà de la 1ère année de contrat, en vertu de la loi Hamon de 2014.
  • En cas de modification du contrat : changement du niveau de garanties, augmentation des cotisations..., à condition que l’assureur ait prévu la possibilité de modifier le contrat dans les Conditions Générales, possibilité qui doit être assortie de la faculté de résilier pour l’assuré.
  • Vous avez alors 1 mois, à partir de la réception de la notice informative, pour faire valoir vos droits.

Bon à savoir

En application de la loi Chatel de 2008, il est possible de résilier votre contrat d’assurance habitation chaque année à l’échéance du contrat. De nombreux assureurs appliquant le principe de tacite reconduction annuelle : le contrat est reconduit d’une année sur l’autre si vous n’exprimez pas un avis contraire. La loi Chatel impose toutefois aux assureurs un devoir d'information : ils doivent vous avertir au moins 15 jours avant la date limite de résiliation du contrat et, au minimum deux mois et demi avant l'échéance en cas de préavis de deux mois. A défaut, vous pourrez résilier votre assurance habitation à tout moment.

Si vous avez déjà sollicité une nouvelle compagnie d’assurance et signé un nouveau contrat, d’assurance multirisques habitation (MRH) par exemple, vous avez le choix de réaliser vous-même les démarches de résiliation auprès de votre assurance actuelle ou confier cette démarche à votre nouvel assureur qui se chargera pour vous de réaliser les démarches de résiliation du contrat actuel. Il conviendra de lui fournir vos coordonnées, le nom de votre assurance actuelle et votre numéro de contrat.

Si vous êtes locataire, vous devez être couvert par une assurance habitation tout au long de la période de location de votre logement. Vous devez donc, pour éviter toute période de carence, disposer d’une nouvelle assurance habitation au moment où vous résiliez l’actuelle.

Dans certains cas, votre compagnie d’assurance peut engager elle-même une démarche de résiliation de votre contrat d’assurance habitation: par exemple en cas :

  • de non- paiement de vos cotisations, selon la procédure de l’article L113-3 du code des assurances.
  • de fausse déclaration. Avant tout sinistre, l’assureur a le droit, soit de maintenir le contrat, moyennant une augmentation de prime acceptée par l’assuré, soit de résilier le contrat 10 jours après notification adressée à l’assuré par lettre recommandée en restituant la part de la prime payée pour le temps où l’assurance ne court plus.
  • d’aggravation du risque.

Dans quels cas l'assurance habitation est-elle obligatoire ?

Si vous êtes locataire, l’assurance habitation est obligatoire.

Si vous louez un logement vide ou meublé avec un bail d'habitation, vous devez obligatoirement souscrire une assurance habitation couvrant au minimum les risques incendie, dégât des eaux, explosion (garantie risques locatifs). Si vous n'assurez pas votre logement, le propriétaire peut choisir de résilier le bail ou de prendre une assurance pour votre compte et se faire rembourser.

Si vous êtes propriétaire occupant votre logement, vous n'êtes pas obligé de souscrire une assurance habitation, contrairement au locataire sauf si votre bien est situé dans une copropriété, l'assurance peut être imposée par le règlement de la copropriété. En tant que copropriétaire, vous devez souscrire la garantie responsabilité civile envers la copropriété, les voisins et tiers et les éventuels locataires.

N'hésitez à réaliser une simulation pour trouver l’assurance habitation qui correspond le mieux à vos besoins et à votre budget !

Vous remboursez un crédit immobilier ? : sachez que vous pouvez aussi négocier votre assurance de prêt !

Presque toujours exigée par les banques, l’assurance de prêt représente une part non négligeable du coût total de votre crédit immobilier.

Veillez à négocier votre assurance de prêt dès la signature du contrat de prêt. En effet, depuis 2010, la loi Lagarde permet de choisir votre assurance de prêt. Vous n'êtes pas contraint d’accepter le contrat proposé par leur banque (contrat groupe) et pouvez souscrire une assurance de prêt externe, sous réserve de garanties au moins équivalentes à celles exigées par la banque. On parle de délégation d'assurance. Grâce à celle-ci, vous pouvez mettre en concurrence plusieurs offres, afin d'obtenir tarif le plus compétitif et adapté à votre profil (l'assurance de la banque repose sur le principe de la mutualisation des risques avec des tarifs standards),

Si vous avez déjà souscrit votre assurance habitation et souhaitez la résilier, sachez que vous avez la possibilité grâce à la loi Lemoine, applicable au 1er juin 2022, de changer d'assurance emprunteur à tout moment pendant la durée de votre crédit immobilier et sans préavis.

à partir de 4 €/mois(1)

Votre assurance
Habitation

 
Je partage l'article via

(1)  Cotisation annuelle à partir de 54,90€ TTC : 1ère mensualité de 9,98€ incluant la taxe attentat de 5,90€ puis 11 mensualités de 4,08€. Tarif pour un locataire occupant un logement de 25m2, avec un capital mobilier inférieur à 10 000€ et un capital objets de valeurs inférieur à 5000€, franchise de 500€ et responsabilité civile limitée à 6 000 000€.