Les mentions obligatoires de votre contrat de prêt

Lorsque vous envisagez de souscrire un emprunt, prenez le temps de vous familiariser avec les notions de « TAEG » et « TAEA ». Mentions obligatoires du contrat de prêt, le « TAEG »vous donne le coût réel de votre crédit et le « TAEA » vous aide à comparer les différents contrats d’assurance.

définition taeg, taux emprunteur

Êtes-vous sûr de bien comprendre les taux d’emprunt ?

Même si vous ne connaissez pas son nom, vous avez certainement l’habitude du « taux débiteur », également appelé « taux nominal ». C’est généralement sur lui que les établissements communiquent, et c’est lui qui sert de base au calcul des intérêts que vous aurez à rembourser chaque mois.

Si cet indicateur est utile, il est loin d’être suffisant pour les emprunteurs. En effet, pour avoir une estimation plus complète du montant de votre emprunt, intéressez-vous également au Taux Annuel Effectif Global (TAEG).
S’agissant du coût de votre assurance, reportez-vous au Taux Annuel Effectif d’Assurance (TAEA).

Quelle est la définition du TAEG ?

Le Taux annuel effectif global (TAEG) comprend les intérêts à rembourser tous les mois à l’établissement prêteur et les divers frais annexes directement liés à la souscription du crédit. Par exemple, selon une donnée communément admise, les frais de dossiers (de l’ordre de 1 à 1,5% du montant du prêt), les frais d’ouverture et de tenue de compte ou les frais de garantie.

Le TAEG doit obligatoirement figurer dans l’offre de prêt, quelle que soit la nature de ce dernier (prêt immobilier, prêt à la consommation, prêt travaux…).

Si les établissements financiers fixent librement le niveau du TAEG, ils doivent tenir compte d’une double contrainte. D’une part, il est déterminé par le montant emprunté. D’autre part, il ne peut dépasser celui du taux de l’usure fixé trimestriellement par la Banque de France. Le TAEG vous assure donc un niveau plafonné de taux.

Qu’est-ce que le TAEA ?

Le Taux annuel effectif d’assurance (TAEA) ajoute une information supplémentaire pour l’emprunteur, puisqu’il prend également en compte le coût de l’assurance proposée par l’établissement pour garantir le remboursement de votre crédit. Lors de la simulation, la banque vous indique le TAEA, incluant le coût des garanties obligatoires pour la banque. Il s’agit, par exemple, des garanties décès, invalidité ou incapacité.

 

Quelques liens pratiques...