Investissement locatif : Comment comptabiliser l'assurance de prêt dans sa déclaration de revenus ?

Lorsqu'il loue son bien, le propriétaire bailleur peut déduire les dépenses d'assurance des loyers encaissés au moment de la déclaration de revenus et ainsi réduire son imposition. Pour cela, il convient de respecter certaines conditions et de justifier de sa situation auprès de l'administration fiscale.

ade-revenus.png

Pour bénéficier de la déduction des dépenses d'assurance de prêt, il est nécessaire de percevoir des revenus imposables dans la catégorie des revenus fonciers c'est-à-dire être propriétaire bailleur. Quelles primes d'assurance déduire ? Quelles sont les conditions pour déduire ses primes ? Retrouvez sans plus attendre les réponses à toutes vos questions !

Revenus fonciers : quelles primes d'assurance déduire ?

L'ensemble des primes d'assurance se rapportant aux logements loués est déductible. Cela ne concerne donc pas les primes se rapportant à la résidence principale.

Il peut s'agir, par exemple, des primes versées dans le cadre de la garantie des loyers impayés (GLI) ou de l'assurance « propriétaire non occupant » (PNO). L'assurance de prêt ouvre également droit à déduction fiscale, avec la possibilité de reporter cette déduction sur les revenus fonciers des dix années suivantes à l'instar des intérêts d'emprunt.

Assurance de prêt : les conditions pour déduire

Les primes d'assurance sont déductibles en intégralité. Pour autant, la déduction doit être justifiée. Les assurances « doivent nécessairement être souscrites en vue de l'acquisition ou de la conservation du revenu » selon les termes du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts (BOFiP-Impôts).

Autre condition, les primes d'assurance doivent avoir été effectivement payées par le propriétaire bailleur au cours de l'année d'imposition.

Le contribuable doit être en mesure de produire tout justificatif attestant qu'il remplit bien les conditions permettant la déduction fiscale :

  • une copie du contrat d'assurance et de la quittance fournie par l'assureur,
  • un relevé des frais de gérance en cas d'assurance collective des logements,
  • ainsi que tout document attestant de la date du paiement de la dépense.

Déduction de l'assurance de prêt immobilier locatif

Vous pouvez déduire de vos revenus fonciers le montant des intérêts du crédit immobilier que vous avez souscrit.

Il est également possible de déduire les frais engagés pour votre prêt immobilier (assurance de prêt, mais également frais de dossier, caution, inscription au registre des hypothèques, commissions, agios bancaires)

Propriétaire bailleur : choisir une couverture adaptée

La déduction fiscale rend plus attractive la souscription d'assurances spécifiques pour un propriétaire bailleur. Celui-ci peut en profiter pour choisir une couverture adaptée afin de sécuriser son investissement locatif.

 

Assurer mon prêt immobilier