Les 5 notions clés du PER Individuel

Produit d’épargne retraite issu de la loi PACTE, le PER Individuel a pour objectif de vous permettre de vous constituer une épargne pour percevoir des revenus complémentaires au moment de votre retraite. Découvrez en 5 points clés les caractéristiques du PER Individuel.

Sommaire
1

Transférabilité de vos contrats existants vers un PER Individuel

Vous pouvez transférer à tout moment vos produits d’épargne retraite existants (PERP, Madelin, PREFON, CRH, Corem et la partie facultative de l’article 83), vers le compartiment 1du PER Individuel (PERin). Mais il existe règlementairement d’autres transferts possibles :

  • Le PERCO vers le Compartiment 2 (sous conditions),
  • Les sommes issues de versements obligatoires de l’ART 83 vers le Compartiment 3.

Le transfert des sommes de vos contrats d’épargne retraite existants vers un PER Individuel ne déclenche pas d’imposition sur le revenu, ni d’assujettissement aux prélèvements sociaux.

Le transfert d’un PERP ou Madelin vers un PERin est gratuit si votre contrat a plus de 10 ans. Si votre contrat a moins de 10 ans, le transfert peut engendrer des frais sans excéder 5% de l’encours du contrat.

Il est également possible de transférer votre épargne placée sur un contrat d’assurance vie depuis plus de 8 ans vers un PER Individuel. Cette opération présente un avantage : un abattement fiscal sur les intérêts en cas de rachat sur votre contrat d’assurance vie est doublé, soit 9200€ pour un célibataire et 18 400€ pour un couple en 2020 (contre respectivement 4600€ et 9200€).

Pour procéder à un tel transfert, votre contrat d'assurance vie ou de capitalisation doit avoir plus de 8 ans. Le transfert doit être effectué plus de 5 ans avant le départ en retraite et avant le 1er janvier 2023. Enfin, les fonds doivent être placés sur le PERin avant le 31 décembre de l'année de rachat.

Le Plan d’Epargne Retraite Individuel offre donc la possibilité d’épargner pour votre retraite à travers un seul produit. Il vous accompagne tout au long de votre parcours personnel et professionnel, quelles qu’en soient les évolutions.

2

LE PER Individuel : une déductibilité des versements volontaires

Pour chaque versement effectué sur le PER individuel, vous pouvez choisir de déduire vos versements volontaires de vos revenus. Ce choix est fonction de votre niveau d’imposition : plus votre imposition est forte, plus la déductibilité des versements s’avère avantageuse. Cette option sera d’autant plus avantageuse puisque vous avez la possibilité de valoriser l’économie d’impôt par un placement financier pendant la durée du contrat, l’impôt n’étant payé qu’à la sortie.

Vous avez la possibilité de ne pas opter pour la déductibilité, dans ce cas, vous ne ferez pas d'économie d'impôt, mais vous bénéficierez d'une fiscalité plus douce à la sortie.

Rappel des règles et plafonds de déductibilité

Déduction plafonnée à 10% des revenus d'activité professionnelle de N-1, dans la limite de 8 PASS (Plafond Annuel de la Sécurité Sociale) N-1.

Pour les TNS : déduction plafonnée à 10% des bénéfices imposables de N, dans la limite de 8 PASS, majorée de 15% du bénéfice compris entre 1 et 8 PASS.

Le plafond de déduction non utilisé en année N est reportable sur les 3 années suivantes.

3

Le PER Individuel permet une sortie en capital

Le PERin offre une grande souplesse à la sortie.

A l’échéance de votre Plan d’Epargne Retraite Individuel, vous pouvez choisir la sortie de votre épargne en rente, en panachant rente et capital ou bien, en capital.

En effet, la Loi Pacte a permis cette sortie du PERIN alors que le contrat Madelin ne permet pas cette faculté et le PERP limite la sortie en capital à hauteur de 20% maximum de l'épargne.

Points d’attention :
  • La sortie en capital n’est pas possible pour les sommes issues du Compartiment 3 (versement obligatoires dûs au titre de l’Article 83).
  • Vous perdez la faculté de sortir en capital si vous avez expressément opté au moment de votre adhésion pour une sortie en rente viagère. Cette décision étant irrévocable, il est conseillé de ne faire un tel choix qu'à l'approche de la retraite.

En fonction vos besoins, vous pouvez opter pour une sortie totale en capital (en une fois) ou fractionnée. La durée du fractionnement, fixée librement par l’organisme gestionnaire du contrat, peut s’étaler sur plusieurs années. Pour connaître les modalités de fractionnement propres au contrat, référez-vous à la Notice du contrat.

Bon à savoir

Le régime fiscal est le même que l’on sorte en capital en une fois ou en plusieurs fois. Si vous avez choisi la déduction des versements volontaires, privilégier le fractionnement du capital à la sortie vous permet de lisser dans le temps la fiscalité applicable.

4

Avec le PER Individuel : un nouveau cas de déblocage anticipé en cas d’achat de votre résidence principale

Le PERin est un produit d’épargne retraite et à ce titre, les placements effectués sont en principe bloqués jusqu’à la retraite. Il existe toutefois 6 cas exceptionnels de déblocage anticipé en phase d’épargne :

  • expiration des droits aux allocations chômage;
  • invalidité du titulaire, de son conjoint ou partenaire de PACS, ou de ses enfants ;
  • décès du conjoint ou du partenaire de PACS ;
  • situation de surendettement du titulaire ;
  • cessation d’activité non salariée à la suite d’un jugement de liquidation judiciaire
  • achat de votre résidence principale

Ainsi, en cas d’achat de votre résidence principale, vous pouvez débloquer votre capital issu des versements volontaires ou collectifs (abondement, participation, intéressement...).

Pour les versements qui n’ont bénéficié d’aucune déduction fiscale le capital retiré pour financer l’achat de votre résidence principale est exonéré d’Impôt sur le Revenu (IR), les gains (intérêts et plus-values) sont soumis au prélèvement forfaitaire unique (30 % prélèvements sociaux inclus).

Les sommes issues de versements volontaires déduits à l’entrée seront imposables à l’IR, les gains (intérêts et plus-values) sont soumis au prélèvement forfaitaire unique (30 % prélèvements sociaux inclus)

L’ensemble des droits constitués dans les 3 compartiments du PERin peut donner lieu à une sortie anticipée en capital.

Pour ces 5 motifs de sortie anticipée, les sommes débloquées sont exonérées d’impôt sur le revenu, les gains sont soumis aux prélèvements sociaux uniquement (17,2 %).

5

LE PER Individuel bénéfice d’une transmission optimisée en cas de décès

En cas de décès de l’assuré pendant la phase d’épargne, le capital est transmis sous forme de capital ou de rente aux bénéficiaires. La fiscalité applicable varie en fonction de l’âge de l’assuré au moment de son décès. Les sommes versées aux bénéficiaires sont soumises aux régimes des articles 990 I et 757 B du Code Général des Impôts.

En cas de décès avant 70 ans : les capitaux décès transmis aux bénéficiaires désignés sont exonérés du prélèvement prévu à l’article 990 I du CGI dans la limite d’un abattement de 152.500 euros par bénéficiaire (tous contrats d’assurance confondus, assurance vie comprise). Au-delà, la part revenant à chaque bénéficiaire est soumise à un prélèvement :

  • de 20% pour la fraction taxable de 0 à 700.000 € par bénéficiaire
  • de31,25% au-delà de 700 000€

En cas de décès à 70 ans ou plus : l’abattement fiscal est limité à 30.500 €, sachant que cet abattement est commun à tous les bénéficiaires désignés et à l’ensemble des contrats souscrits par le titulaire. Au-delà, les sommes reçues par chaque bénéficiaire sont soumises au droit de succession en fonction des liens de parenté entre le titulaire du plan et le bénéficiaire désigné.

Dans tous les cas, les gains latents, correspondant à la différence entre les primes versées et la valorisation du contrat au décès, ne sont pas soumis aux prélèvements sociaux.

Bon à savoir

Le PERin permet de transmettre l’épargne investie à vos bénéficiaires sous la forme d’un capital, éventuellement exonéré, à condition d’avoir versé des primes régulièrement échelonnées dans leur montant et leur périodicité pendant une durée d’au moins 15 ans.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Complétez le formulaire pour qu’un expert en gestion de patrimoine vous rappelle.

Être contacté par un expert

Ces informations vous ont-elles été utiles ?

  Je partage cet article

Je veux préparer ma retraite

Cardif vous propose d'être rappelé par un expert indépendant*.
C'est simple et sans engagement.

Être contacté par un expert

*Les experts sont des conseillers en gestion de patrimoine indépendants, partenaires de CARDIF.

Découvrez le
Fil d’Ariane Juridique

Voir les vidéos