Certains placements ou investissements locatifs permettent de maintenir votre niveau de vie lorsque vous serez à la retraite. Plus vous anticipez et préparez votre départ, plus votre complément de revenu sera significatif.

De nombreuses solutions d'épargne existent pour vous aider à préparer votre retraite. Les choix sont entre vos mains pendant que vous êtes encore en activité. En effet, entre les produits d'épargne exclusivement dévolus à la préparation de la retraite et les placements comme l'assurance-vie ou les investissements locatifs, votre choix se fera en fonction de plusieurs critères : votre projet de vie au moment de la retraite, votre capacité d'épargne, le temps à restant à parcourir jusqu'à votre retraite et votre Taux Marginal d'Imposition (TMI) à l'impôt sur le revenu.

Des placements spécifiques pour préparer votre retraite

Votre entreprise vous offre parfois la possibilité de vous constituer une épargne retraite via un Perco (Plan d'épargne collectif pour la retraite). Vous y investissez la participation et l'intéressement reçu de votre employeur ou y placez votre propre épargne.

Avec un Perco, l'employeur complète souvent les versements du salarié par un abondement et augmente ainsi le capital investi. Par ailleurs, le salarié bénéficie de la défiscalisation de l'abondement de l'employeur et de la quote-part de participation ou d'intéressement placée sur le Plan (dans la limite de 19 614 € en 2017).

Le Perp (Plan d'épargne retraite populaire) est disponible pour tous les actifs. C'est un produit d'épargne retraite souscrit à titre individuel dont la fiscalité est avantageuse. En effet, chaque année, les sommes investies sur le Perp sont déductibles du revenu imposable. Ainsi, un contribuable taxé dans les tranches les plus hautes réalise grâce à ce placement de substantielles économies d'impôt. Compte-tenu de cette fiscalité, la souscription d'un Perp est particulièrement intéressante pour les Travailleurs Non-Salariés (TNS).

Au moment de la retraite, les sommes placées sur un Perco ou sur un Perp sont transformées en rente viagère. Par ailleurs, si le produit d'assurance le prévoit, 20% de l'épargne du Perp reste récupérable en capital. De même, l'accord collectif par lequel le Perco a été mis en place, prévoit parfois une sortie en capital de tout ou partie de l'investissement retraite.

Capital ou rente viagère, faites les bons choix !

Le choix entre les deux options se fera en fonction de votre situation familiale, des autres éléments constituant votre patrimoine, de vos projets…

Une rente viagère vous assure un complément de revenus pendant toute la durée de la retraite. Cependant, pendant la phase d'épargne, l'argent investi est bloqué sur le Plan d'épargne retraite. Une partie de la rente sera soumise à l'impôt sur le revenu, sauf si la rente est réversible (au profit du conjoint, par exemple).

Une sortie en capital vous permet de récupérer l'intégralité de votre investissement et de ses plus-values et d'utiliser votre épargne comme vous le souhaitez.

L'assurance-vie pour la souplesse d'utilisation

La souscription d'un contrat d'assurance-vie ne comporte aucun avantage fiscal au moment des versements. En revanche, le placement offre une grande liberté car la fréquence et le montant des capitaux investis restent modulables.

Au moment de la retraite, l'assuré dispose de plusieurs alternatives. Ainsi, l'investisseur choisit de convertir son épargne en rente (la plupart des contrats le prévoit) ou de conserver son capital et son contrat pour programmer des rachats partiels échelonnés dans le temps. Lorsque le contrat a plus de 8 ans d'ancienneté, les retraits effectués ne seront pas fiscalisés dans certaines limites : 4 600 € par an pour une personne seule, ou 9 200 € pour un couple.

Le capital d'un contrat d'assurance-vie est transmissible à ses héritiers, ou aux bénéficiaires désignés sur le contrat, avec une fiscalité allégée lorsque les versements ont été effectués avant 70 ans.

Investir dans l'immobilier

Avec une capacité d'épargne réduite, l'investissement locatif est une piste à explorer. Lors d'un investissement à crédit, les loyers du locataire couvrent tout ou partie des mensualités de remboursement du prêt immobilier. Lorsque le prêt est totalement soldé à l'âge de la retraite, les loyers constituent un complément de retraite.

Par ailleurs, investir dans l'immobilier neuf donne, dans certains cas, accès au régime de défiscalisation « Pinel ». Il ouvre droit à une réduction d'impôt de 12% à 21% du prix de revient du logement selon la durée de la location. Vous bénéficiez alors de ces avantages fiscaux pendant votre phase d'épargne.

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) investissent dans de l'immobilier tertiaire et commercial. Elles distribuent des revenus réguliers aux détenteurs de parts de SCPI. Il s'agit d'une solution d'épargne dans la pierre sans la contrainte de la gestion d'un bien acheté en direct. Comme pour un investissement locatif classique, vous bénéficiez de revenus réguliers à la fois pendant votre phase d'épargne et au moment de votre retraite.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Complétez le formulaire pour qu’un expert en gestion de patrimoine vous rappelle.

Être contacté par un expert

  Je partage cet article