L’assurance vie permet de se constituer ou de transmettre un capital, tout en bénéficiant d’un régime fiscal favorable

Le contrat d’assurance vie permet en effet de répondre à deux objectifs :

  • La constitution d’une épargne de long terme via le versement de primes
  • La transmission d’un capital aux bénéficiaires au décès du souscripteur

Choisir un contrat d’assurance-vie pour se constituer un capital ou le transmettre permet une certaine souplesse dans l’organisation de sa succession puisque les sommes placées sur un contrat peuvent être transmises à la personne de son choix.

L’assurance vie est un outil particulièrement attractif et pertinent lorsqu’il s’agit de se constituer un capital à long terme. Grâce à la variété des supports disponibles, le souscripteur pourra investir conformément à son profil de risque et à son horizon de placement. Par ailleurs, les sommes investies ne sont pas bloquées. Un rachat partiel ou total peut être effectué à tout moment. De plus, un rachat partiel n’entraîne pas la fermeture du contrat.

L’assurance vie est également un puissant outil de transmission du capital puisque les sommes versées sur un contrat ne font pas partie de la succession. Elles peuvent donc être librement transmises et échapper aux règles de la réserve héréditaire. L’assurance vie permet de transmettre les sommes placées sur le contrat à la personne de son choix via la clause bénéficiaire.

Découvrez nos autres dossiers sur l'épargne