Assurance-vie : quel avenir pour les fonds en euros ?

Le rendement des fonds en euros des contrats d’assurance-vie s’érode depuis quelques années. Elle devrait se poursuivre dans les années à venir. Ce contexte amène les assureurs à être plus prudents.

fonds euros

Placement préféré des français, l’assurance-vie séduit car elle permet de placer son épargne en toute sécurité sur les fonds en euros à capital garanti. Ces supports collectent à eux seuls 80% des sommes investies par les épargnants sur leurs contrats. Cependant, leurs performances baissent régulièrement depuis 20 ans. Selon les professionnels, les résultats obtenus sur les fonds en euros ne permettront plus, à l’avenir, de compenser l’inflation.

Un rendement sous la barre des 2%

Entre 2005 et 2015, le rendement moyen des fonds en euros est passé de 4,20% à 2,30%*. En 2016, le déclin s’est amplifié. Compris entre 0,8% pour les moins bons et 3% pour les meilleurs, les fonds sécurisés de l’assurance-vie n’ont rapporté que 1,80% en moyenne. Soit une chute d’un demi-point en un an.

En outre, ces performances s’entendent nets des frais de gestion prélevés par l’assureur, mais bruts des prélèvements sociaux dus à l’Administration fiscale. Une fois ces derniers déduits (au taux de 15,5% actuellement), le résultat tombe à 1,52% en moyenne en 2016.

Des assureurs plus attentifs aux fluctuations du marché

Deux facteurs expliquent cette érosion. D’abord, les très faibles rendements des titres obligataires sur lesquels les assureurs doivent placer l’essentiel des sommes collectées sur les fonds en euros (ils rapportent actuellement moins de 1%). Ensuite, la volonté des assureurs de jouer la prudence. La plupart d’entre eux ont décidé d’augmenter leurs réserves pour pouvoir soutenir les rendements futurs de leurs fonds en euros.

Ces dernières années, ces réserves ont permis d’améliorer le rendement servi aux épargnants. Toutefois, elles s’épuisent et il s’agit désormais de reconstituer une  réserve  pour préparer l’avenir..

La baisse constatée en 2016 devrait se poursuivre cette année. Selon les prévisions des spécialistes de l’assurance, le taux de rendement de ces fonds devrait tomber à 1,70% en moyenne en 2017 et atteindre un point bas de 1,50% en 2019.

Certes, cette baisse doit être relativisée dans le contexte d’inflation quasi-nulle que connaît la France depuis trois ans. Les fonds en euros de l’assurance-vie restent, de loin, le meilleur placement liquide et sans risque. Cependant, l’Insee enregistre une hausse des prix depuis le début de l’année et table sur une inflation supérieure à 1% en France en 2017. À moyen terme, les fonds en euros risquent donc de ne plus permettre de préserver le pouvoir d’achat de votre épargne.

* Selon la Fédération Française de l’Assurance (FFA)