L'entrepreneur qui souhaite vendre son entreprise doit avant tout définir ses objectifs, afin de dresser le profil-type du repreneur idéal. Il doit ensuite activer tous les réseaux susceptibles de l'aider dans ses recherches.

1. Définissez vos objectifs

Avant toute recherche d'un repreneur, vous devez savoir précisément ce que vous souhaitez faire. Voulez-vous vendre votre entreprise rapidement ou dans quelques années ? Envisagez-vous de cesser toute activité ou de passer le témoin dans la durée ? Souhaitez-vous garantir l'indépendance de votre entreprise ou la vendre à la concurrence ?...

Les réponses à ces questions vous permettront d'affiner le profil du repreneur que vous recherchez. Vous saurez ainsi avec qui traiter : un jeune entrepreneur ou une personne ayant déjà une solide expérience en gestion d'entreprise, une société qui cherche à se développer ou à se diversifier, une PME ou un groupe...

2. Identifiez le repreneur de votre entreprise

Compte tenu de la diversité des objectifs des candidats à la reprise d'entreprise, il est impératif de savoir ce que recherche votre interlocuteur avant de vous engager plus avant. Souhaite-t-il revendre à court terme pour réaliser une juteuse plus-value ? A-t-il une stratégie de développement de sa propre entreprise ? souhaite-t-il simplement se lancer dans l'entrepreneuriat en limitant les risques en rachetant une entreprise existante ?...

Pour vous aider à poser les bonnes questions aux éventuels repreneurs, les chambres de commerce et d'industrie et les chambres des métiers et de l'artisanat ont des services dédiés à la transmission d'entreprise. Ces organismes consulaires peuvent vous accompagner de bout en bout dans votre projet de cession.

3. Activer les bons réseaux

Pour rencontrer le repreneur idéal, ne négligez aucune piste. Faites connaître votre projet à votre entourage familial et à vos amis. Parlez-en aussi à vos relations professionnelles, clients ou fournisseurs, à votre expert-comptable, à votre avocat, à votre notaire, à votre banquier, ainsi qu'à votre organisation ou syndicat professionnel.

Autre solution : vous pouvez vous inscrire à une ou plusieurs bourses d'affaires présentes sur Internet, notamment celles gérées par les chambres consulaires (www.transentreprise.com) ou par la banque publique d'investissement BpiFrance (www.repriseentreprise.bpifrance.fr). Elles permettent d'accéder à la liste des entreprises à vendre, en fonction de critères variés tels que le secteur d'activité, le chiffre d'affaires, l'effectif, la localisation, le prix de cession, etc.

Les chiffres-clés de la cession d'entreprise

Pour 56% des chefs d'entreprise, le repreneur idéal doit avoir entre 40 et 49 ans. Ce qui compte le plus est son expérience professionnelle et son expertise sectorielle (47%), son projet et sa vision d'avenir pour l'entreprise (40%), et enfin sa situation patrimoniale et ses garantie financière (13%). L'élément déterminant dans la vente d'une entreprise est la pérennité de l'activité pour 85 % des dirigeants, et la perspective d'un gain financier pour 15% d'entre eux.

Source : sondage Elabe « Les dirigeants et la cession d'entreprise », novembre 2015

  Je partage cet article