L’Impôt sur la Fortune Immobilière : tout savoir sur ce nouveau dispositif fiscal

Depuis le 1er janvier 2018, l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) a remplacé l‘Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF). Quelles sont les différences entre l’IFI et l’ISF ? Qui sont les redevables ? Quels sont les biens qui rentrent dans l’assiette de cet impôt ? Quels impacts sur les contrats d’assurance vie et de capitalisation ? Découvrez les modalités d’application de ce nouvel impôt.

Ce podcast est également disponible sur :

Apple Podcast Soundcloud Youtube

Le remplacement de l’ISF par l’IFI a modifié le paysage fiscal français. Si la définition des personnes redevables, les faits générateurs, le seuil d’imposition et le barème restent inchangés, l’IFI recentre l’assiette d’imposition sur l’immobilier. Ainsi, l’IFI est à la charge des personnes physiques qui détiennent un patrimoine immobilier non affecté à l’activité professionnelle et dont l’actif net est supérieur à 1,3 million d’euros au 1er janvier de l’année d’imposition.

Pascal Lavielle, responsable du service juridique et patrimonial de Cardif, analyse ce dispositif fiscal parfois complexe à travers quelques cas concrets.