Bilan 2018 et perspectives 2019 pour BNP Paribas Cardif France

Retrouvez l'interview en podcast de Pascal Perrier, Directeur Réseaux CGP-Courtiers & Digital Business de BNP Paribas Cardif France. Après une année 2018 qualifiée de vraie réussite, il nous dévoile ses ambitions pour 2019.

Ce podcast est également disponible sur :

Spotify Apple Podcast Deezer Soundcloud Youtube

Démarrer une nouvelle année est un moment propice au bilan et aux nouvelles perspectives. C'est ce que nous allons faire aujourd'hui avec Pascal Perrier, le responsable des réseaux CGP courtiers et e-business de BNP Paribas Cardif. Toute l'équipe de l'info en plus vous souhaite une belle et heureuse année 2019.

Présentateur : Pascal, après 9 mois aux commandes du réseau CGP courtiers et e-business, en plein plan de transformation digitale du réseau, quel premier bilan tirez-vous de cette année 2018 ?

Pascal Perrier : La transformation, a commencé par une grosse transformation organisationnelle. Cardif était organisée pour son activité CGP courtiers autour de 12 directions régionales, autant de « mini-Cardif » dans les différentes régions françaises, qui malgré leur efficacité prouvée depuis 35 ans, commençaient à devenir obsolètes. Il était nécessaire de faire cette transformation et de fermer les directions régionales pour recentrer le business vers le central et permettre la digitalisation, tout en gardant de l'humain et des commerciaux sur le terrain.

Le deuxième volet de cette transformation, la digitalisation, a été la marque de fabrique de 2018 de BNP Paribas Cardif pour notre business unit. Elle était nécessaire. Les directions régionales remontaient tous les ordres et tous les actes du quotidien vers le central par courrier, ce qui, d'un point de vue organisationnel, était semé d'embûches, générateur d'erreurs, de délais, de retards...

Elle était nécessaire pour que Cardif revienne dans le jeu, parce que nos concurrents sont pour la plupart digitalisés, ou en tout cas en voie de l'être.

Aujourd'hui, on a fait une grosse partie du chemin.

Présentateur : Une nouvelle organisation comme celle-là, vous avez forcément rencontré des difficultés, des obstacles, notamment fermer les directions régionales, créer un middle office centralisé et la mise en place de la digitalisation des process ?

Pascal Perrier : On a constitué en central, une équipe opérationnelle de 60 personnes dont 40 dédiées à la fonction support opérationnel de nos partenaires. On a accompagné les opérateurs et on a mis en place des programmes de formation extrêmement intenses, extrêmement rapprochés dans les différents domaines d'activité. Nos équipes doivent monter encore un petit peu en compétences pour être meilleures en termes de qualité de services.

Présentateur : Les résultats sont bons. Pour vous, cette année c'est vraiment une année réussie ?

Pascal Perrier : Si je devais résumer 2018 en un mot : « c'est une vraie réussite », qui n'aurait pas été envisageable sans l'extrême implication de toutes les équipes, que je voulais chaleureusement remercier. On termine 2018 en avance par rapport à 2017, on a pu monter, continuer et délivrer un certain nombre de projets industriels en protection, en digitalisation, en assurance des emprunteurs, avec des succès considérables.

La transformation, je considère aujourd'hui qu'elle est derrière nous, c'est-à-dire que les gros chantiers ont été menés et bien complétés. La BU CGP Courtiers et e-business, est maintenant sous un même toit, à Corosa. 140 personnes cohabitent ici avec une énergie directement dédiée au service de nos amis CGP Courtiers.

La digitalisation suit notre agenda. Cette digitalisation, pour laquelle on a investi 17 millions d'euros, doit être livrée en 4 phases s'étalant entre novembre 2017 et début 2020. On en est à peu près à la moitié.

Si je prends les 3 éléments que j'ai évoqué, économique et business, transformation organisationnelle et digitalisation, on a rempli tous nos objectifs, c'est une superbe année.

Un autre élément est fondamental, c'est la communication. Jamais, je crois dans l'histoire de la BU, nous n'avons autant saturé l'espace médiatique grâce aux équipes de communication, de réseaux sociaux qui ont fait un travail extraordinaire. C'est la quatrième réussite de l'année et je remercie les équipes pour ça.

Présentateur : Une année 2018 qui a tenu toutes ses promesses. En 2019, quelles sont les prochaines étapes ? Des annonces à faire ?

Pascal Perrier : Le premier objectif de l'année 2019 va être de consolider ce qu'on a fait en 2018 : consolider les équipes, poursuivre leur montée en compétence pour faire en sorte que la qualité de services soit à la hauteur. Si on arrive à faire ça avec des équipes aussi dynamiques qu'elles le sont aujourd'hui, on aura fait notre année.

Le deuxième, c'est effectivement économiquement, de continuer à délivrer les résultats parce que je rappelle que Cardif, pour la partie CGP et courtiers, est un des acteurs majeurs de l'industrie.

On a aussi beaucoup d'ambitions en assurance des emprunteurs, être le leader et avoir le meilleur produit de la place.

Présentateur : Pascal Perrier. En conclusion, quels sont vos vœux pour le réseau ?

Pascal Perrier : Que cette transformation délivre tous les espoirs qu'on a placés en elle, que nos ambitions se réalisent : en épargne, être sur le podium parmi les trois plus gros assureurs de la place ; en assurance des emprunteurs, être le leader et avoir le meilleur produit de la place.

Pour les équipes, leur dire que le plus dur est derrière nous, il n'y a plus que du bon, c'est-à-dire qu'on a plus que les challenges qu'on va porter tous ensemble et vraiment je sens une dynamique forte parmi les équipes.

Et pour nos partenaires, c'est de leur dire que cette période de transition est terminée, et on vous prouvera l'année prochaine que Cardif est vraiment le meilleur assureur de la place.

Bonne année, 2019 à tout le monde !