Yann Pelard analyse le réseau CGP-Courtiers à mi-parcours 2019

Yann Pelard, Responsable du Développement Commercial Epargne Retraite de BNP Paribas Cardif, revient sur l’univers de cette profession en pleine évolution et les mesures prises pour accompagner les partenaires.

Ce podcast est également disponible sur :

Spotify Apple Podcast Deezer Soundcloud Youtube

Dans un contexte réglementaire en perpétuel mouvement (RGPD, IDD, Loi Pacte...), les Conseillers en Gestion de Patrimoine ont su appréhender toutes ces évolutions, grâce notamment à leur organisation interne au sein des cabinets et l’accompagnement des différents acteurs (différentes chambres représentatives, assureurs, assets managers).

Cardif s’est inscrit dans cette mouvance, son programme de transformation et de digitalisation des parcours, toujours d’actualité en 2019, s’est bien déroulé et a permis l’intégration de toutes ces nouvelles contraintes. En parallèle, Yann Pelard précise que le marché de l’assurance-vie est toujours porteur en France avec des records de production depuis 2018, mais qu’une nette érosion des taux du fonds en euros implique d’enrichir la gamme financière.

Cardif poursuit donc sans relâche les évolutions de son offre financière, mais aussi de ses offres de services et de ses parcours digitaux.

Par ailleurs, les évènements pour les partenaires continuent de se multiplier au cours du dernier quadrimestre. En septembre prochain, Cardif leur donne notamment rendez-vous au Salon Patrimonia, l’occasion de créer l’évènement autour de la 13ème édition du baromètre des CGP.

En conclusion, Yann Pelard rappelle que BNP Paribas Cardif France est un acteur majeur et incontournable sur les domaines d’activité tels que l’assurance vie, la retraite individuelle, et l’assurance emprunteur.

L'intégralité du podcast de Yann Pelard est retranscrit ci-dessous :

[00:00:38] Gilbert: Un marché de l'assurance vie en France qui se porte à merveille, des CGP et des courtiers qui voient leur profession changer d'année en année, réglementation après réglementation, des clients qui les plébiscitent aussi, mais qui affinent parallèlement leurs connaissances techniques, c'est dans cet univers en perpétuel mouvement que le réseau Cardif évolue depuis plus de 35 ans. Partenaire historique de la profession avec laquelle des liens forts de confiance et d'échanges se sont noués au fil des ans, nous allons aujourd'hui faire un point d'étape sur cette relation et qui de mieux pour en parler que celui qui est le responsable du développement commercial épargne et retraite du réseau CGP courtiers de BNP Paribas Cardif France, c'est Yann Pelard, qui est l'invité de l'info en plus. Bonjour Yann Pelard et merci de revenir au micro au micro de l'info en plus.

[00:01:27] Yann: Bonjour Gilbert.

[00:01:28] Gilbert: Nous avons le plaisir de vous recevoir à de nombreuses reprises au micro de l'info en plus pour parler du réseau CGP courtiers de Cardif et en cherchant comment débuter notre entretien aujourd'hui, il m'est venu l'idée simple de commencer comme on ferait lorsqu'on rencontre quelqu'un, c'est-à-dire on se salue et puis on se demande comment ça va. Alors, Yann comment va le réseau Cardif à mi-parcours de 2019 ?

[00:01:49] Yann: On s'est inscrit il y a maintenant un peu plus d'un an et demi dans un ambitieux programme de transformation, de digitalisation de nos parcours. Tout ça se développe plutôt bien dans le timing qu'on s'était donné, donc on est plutôt satisfaits, enthousiastes et, je dirais, extrêmement volontaires pour aller à la rencontre de nos partenaires pour continuer à les accompagner.

[00:02:30] Gilbert: Yann, je souhaiterais que nous abordions plusieurs thèmes aujourd'hui, tout d'abord nous allons parler de nos partenaires CGP et courtiers, nous avons déjà traité dans des podcasts l'aspect juridique et pratique des différentes mesures réglementaires qui touchent la profession, je fais référence évidemment à RGPD, à IDD, à la loi Pacte, mais on ne l'a pas encore fait du point de vue du terrain. Selon vous, Yann, qui les connaissez bien, comment les CGP appréhendent-ils tout cela et surtout comment ils arrivent à s'organiser ?

[00:03:00] Yann: Je ne vais pas dire que je suis surpris parce que les CGP ont une capacité d’adaptation qui est juste phénoménale. Ils ont su appréhender toutes ces évolutions réglementaires de manière admirable. Tant par les efforts eux-mêmes qui ont été entrepris au sein des cabinets, ils ont su se staffer, s’organiser. Ils ont été très bien accompagnés par les différents acteurs, tous les assureurs, les assets managers qui ont aussi pas mal contribué à l'échange, à la diffusion de l'information sur toutes ces évolutions-là. Je voudrais aussi rendre hommage aux différentes chambres représentatives des CGP qui les ont aussi énormément accompagnés, ont fait beaucoup de pédagogie sur ces sujets qui sont quand même essentiels dans leur activité. Et aujourd'hui, je pense que c'est parfaitement intégré dans l'ensemble des cabinets de la profession.

[00:04:13] Gilbert: Est-ce qu'on peut dire que quasiment tout le monde est prêt aujourd'hui aussi bien les compagnies comme Cardif que leurs partenaires CGP ?

[00:04:18] Yann: Je pense qu'en tout cas une grande partie de la profession aujourd'hui a bien intégré tout ça.

[00:10:34] Gilbert: Comment évolue la relation entre les partenaires et le Cardif aujourd'hui très digitalisé, avec des process qui ont changé : comment cela se passe-t-il concrètement un an après le lancement de toutes les opérations ?

[00:10:45] Yann: C'est le poids de l'histoire, 35 ans, c'est une force, mais ça peut être perçu aussi comme une faiblesse. 35 ans, c'est beaucoup d'antériorité avec les CGP. Il y a beaucoup de choses, beaucoup d'histoires à raconter, un vécu. On s'appuie sur cette expérience-là et on se transforme pour justement prendre ce virage du digital et accompagner au mieux nos partenaires.

[00:04:35] Gilbert: On va parler chiffres, on va parler business, ça fait partie de la profession bien sûr, le marché de l'assurance vie est porteur en France et depuis 2018, on connaît des records de production et de volume de production assez conséquent. On constate néanmoins une nette érosion des taux des fonds en euros, alors que les unités de compte gagnent peu à peu du terrain dans les stratégies d'investissement. Ce sont surtout les CGP qui majoritairement influent sa tendance. Du coup Yann, quelles sont les conclusions qu'on peut en tirer ?

[00:07:10] Yann: Quelque part, ça induit que nous devons porter tous nos efforts sur l'enrichissement de notre offre financière. En tout cas, notre énergie doit être absolument focalisée sur le maintien d'une offre efficace, efficiente et exhaustive pour apporter les meilleures solutions à nos partenaires et évidemment aux clients finaux.

[00:07:41] Gilbert: Est-ce que dans le marché des UC il y a des tendances, des modes qui se dessinent selon les années ?

[00:07:47] Yann: Ce n'est pas forcément en fonction des années, mais je dirais en fonction du comportement des marchés. On voit quand les marchés se tendent un petit peu, un attrait supérieur plutôt pour les supports immobiliers qui sont perçus comme des valeurs refuges. Aujourd'hui, la difficulté tout simplement c'est trouver la bonne équation entre rendement et risque. C'est la recherche permanente du meilleur rendement et tout en limitant le risque.

[00:09:16] Gilbert: Je disais en introduction de ce podcast qu’on connaît parfaitement nos partenaires CGP et courtiers, on connait aussi bien leurs clients, c'est une des valeurs sûres de Cardif, et ce, en partie aussi grâce à l'étude qui est réalisée chaque année en collaboration avec Kantar, qui s'appelle le baromètre des CGP. Ce sera la treizième édition, les résultats seront, eux, dévoilés au mois de septembre à la rentrée. Selon vous, sans trop entrer dans le détail, Yann quelles sont les grandes tendances que l'on va voir se dessiner cette année sur l'état d'esprit des CGP en général, sur leurs attentes, sur leurs besoins, sur leurs inquiétudes ?

[00:09:58] Yann: Je pense forcément que la digitalisation sera encore un sujet central du baromètre dans les sujets, les préoccupations des partenaires, la continuité dans l'intégration, comme on le disait tout à l'heure, des différentes révolutions réglementaires, c'est la segmentation de la clientèle, c'est la rationalisation de l'offre, c'est un petit peu tous ces éléments-là, à mon avis, qu'on va revoir dans le prochain baromètre, en tout cas, c'est les éléments qu'on perçoit au quotidien sur le terrain, dans nos échanges avec nos partenaires.

[00:17:18] Gilbert: C'est en quelque sorte un élément unique dans la profession des CGP, et qui est diligentée par Cardif en collaboration avec Kantar TNS. Alors, Yann Pelard, je crois qu'il y a un événement important cette année à propos de la 13e édition du Baromètre des CGP.

[00:17:34] Yann: Effectivement, à l'occasion du salon Patrimonia, fin septembre. On s'est rendu compte que le baromètre des CGP était un enseignement, c'était un élément qui était très attendu, qui générait beaucoup de questions, donc on a la volonté de créer un événement autour de la sortie de la 13e édition, donc on vous donne rendez-vous à Patrimonia. Venez à notre conférence et vous aurez tous les enseignements de l’étude.

[00:20:14] Gilbert: Mieux connaître ses partenaires et bien connaître aussi ses clients puisqu'il y a un volet clients qui est consacré à la perception qu'ont les clients de leur CGP, ça fait partie de ce rendez-vous.

[00:20:25] Yann: Exactement, donc il y a un double regard partenaires clients qui est nécessaire dans l'activité au quotidien.

[00:11:35] Gilbert: Faisons maintenant un peu de prospective, Yann Pelard, et sans pour autant tout dévoiler, évidemment, puisque je pense que vous avez envie de garder aussi l'effet de surprise pour la rentrée. Comment ça va se passer, qu'est-ce qu'il va y avoir, est-ce qu'on a des grands rendez-vous importants que nos partenaires et nos auditeurs de ces podcasts doivent noter dans leurs agendas ?

[00:11:54] Yann: Oui, il va se passer pas mal de choses à la rentrée. On va faire, évidemment, dans ce que je disais, dans cette transformation-là on touche à tous les éléments. C'est nos offres financières, c'est nos offres de services, c'est nos parcours digitaux encore qui vont continuer à évoluer, il y a beaucoup de choses, malheureusement je ne peux pas trop vous en parler pour l'instant, mais, oui, soyez bien présents notamment à Patrimonia, soyez présents dans tous les événements qu'on va animer sur le dernier quadrimestre. On aura beaucoup d'annonces, en tout cas, je suis convaincu que nos partenaires seront ravis de toutes ces évolutions.

[00:22:11] Gilbert: Pour conclure, je voudrai qu’on s’adresse à ceux de nos auditeurs qui ont écouté ce podcast, mais qui ne sont pas encore partenaires Cardif, qu’est-ce qu’on pourrait leur dire et comment on pourrait leur présenter ce qu’est le réseau Cardif aujourd’hui et pourquoi il faut travailler avec le réseau Cardif ?

[00:22:31] Yann: Le réseau Cardif, c’est une histoire de 35 ans sur le marché CGP, donc un acteur aujourd’hui incontournable. C’est aussi une gamme qui est extrêmement riche.

[00:22:55] Yann: Il y a des éléments aujourd’hui qui font que nous sommes devenus un acteur incontournable sur certains domaines d’activité : l’assurance vie, la retraite individuelle, l’assurance emprunteur. C’est les éléments sur lesquels nous sommes reconnus par la profession comme un acteur majeur et incontournable. Il est essentiel aujourd’hui, je pense, pour un partenaire, de compter Cardif parmi ces fournisseurs et partenaires au quotidien.

[00:21:12] Yann: Il est indispensable aujourd’hui, je pense, pour un partenaire, d’avoir Cardif dans son giron, en tout cas, pouvoir bénéficier de toute la valeur ajoutée qu’on puisse apporter aux CGP aujourd’hui.

[00:21:27] Gilbert: Merci d’être venu, de nous avoir parlé du réseau Cardif.

[00:23:28] Gilbert: On dit qu’on se retrouve à la rentrée, pour une rentrée très chargée en événements et en rendez-vous.

[00:13:27] Yann: Rendez-vous à la rentrée, je vous y attends.

[00:24:15] Gilbert: Merci. Au revoir.

[00:24:17] Yann: Au revoir.