Pascal Perrier évoque les projets de Cardif pour son réseau en 2020

Dans cette seconde partie de son interview, Pascal Perrier, Directeur Réseaux CGP-Courtiers et E-business de BNP Paribas Cardif France, retrace les ambitions pour cette année visant à accompagner au mieux les partenaires.

Ce podcast est également disponible sur :

Spotify Apple Podcast Deezer Soundcloud Youtube

Dans cette 2ème séquence, Pascal Perrier revient sur les stratégies mises en place par Cardif et ses enjeux en 2020 :

  • sa forte présence sur les réseaux sociaux avec pour double objectif : imposer l’empreinte de l’entreprise tout en accompagnant les partenaires aux nouvelles techniques de communication,
  • sa transformation digitale complète de toutes les opérations, finalisée en juin permettant aux Conseillers en Gestion Patrimoine d’effectuer la totalité des transactions en ligne.

Enfin, Pascal Perrier met l’accent sur un objectif majeur, la qualité de service apportée aux partenaires CGP et courtiers qui devra être exemplaire.

L'intégralité du podcast de Pascal Perrier est retranscrit ci-dessous :

[00:00:07] Gilbert Roux : Deuxième partie de ce podcast bilan et perspectives de Cardif en 2020 avec toujours notre invité Pascal Perrier, le directeur des réseaux CGP courtiers et e-Business de BNP Paribas Cardif France. Ce qui identifie Cardif comme une entreprise bien ancrée dans son époque, c'est sa présence remarquée sur les médias sociaux. Pascal Perrier, et là aussi c'est une de vos stratégies de communiquer autrement, est-ce que cette présence d'après vous apporte quelque chose d'important à nos partenaires CGP et courtiers ?

[00:00:33] Pascal Perrier : Effectivement, cette présence, j'allais dire qu'elle a deux objectifs. Le premier, on vient d'en parler. C'est notre présence sur les réseaux sociaux, elle est incluse dans cette stratégie de communication globale, puisque les médias sociaux, les réseaux sociaux, c'est de la stratégie de communication. C'est un vecteur de communication. Ça c'est le premier élément. Le deuxième élément, au-delà de la communication, c'est aussi, comme je le disais, c'est d'accompagner nos CGP. Accompagner nos CGP sur les réseaux sociaux ça veut dire quoi ? Ça veut dire les aider eux aussi à mieux communiquer, à mieux se faire connaître, à mieux faire connaître la profession parce qu'ils sont qu'à peu près 4500, 5000 selon les comptages. Bien souvent, des petits cabinets indépendants, à peu près la moitié de la profession, je pense que 53 % de la profession, ce sont des petits cabinets d'une ou deux personnes qui n'ont pas forcément les outils, qui n'ont pas forcément l'appétence ou la connaissance des réseaux sociaux.

Nous, on s'est dit chez Cardif, encore une fois, dans cette volonté d'accompagnement de nos partenaires : " Mais nous, on sait faire. On a une équipe interne de quatre personnes sur les réseaux sociaux qui font ça toute l'année." D'ailleurs, le podcast en est la preuve, puisque c'est ces équipes-là qui vont poster, qui vont publier le podcast. On s'est dit : « Mais pourquoi est-ce que cette compétence-là, on ne la mettrait pas au service de nos partenaires CGP et courtiers ? Pourquoi est-ce qu'on ne les accompagnerait pas vers une démarche où eux-mêmes pourraient exploiter et intégrer les réseaux sociaux dans leur propre stratégie de communication ? » C'est ce qu'on fait.

Les partenaires qui le souhaitent et qui nous le font savoir, peuvent venir nous voir et on les accompagne, on les forme, je dirais à ces nouvelles techniques de communication. On a un taux de satisfaction et on a un taux de demande d'ailleurs qui est très fort. Encore une fois, c'est aider nos partenaires eux-mêmes à accéder, j'allais dire, à ces nouveaux médias pour leur propre communication.

[00:02:27] Gilbert Roux : Probablement, les médias sociaux seront un moyen de faire du business demain et peut-être en 2020, 2021, 2022 ?

[00:02:32] Pascal Perrier : Ça l'est déjà. Ça l'est déjà d'une manière détournée parce que vous regardez toutes les grandes marques aujourd'hui sont sur Instagram, sont sur Twitter, sont sur LinkedIn. En tout cas, nous, on a la conviction chez Cardif CGP courtiers, on a la conviction forte qu'être présent sur les réseaux sociaux, sur ce type de média, participe fortement à poser l'empreinte de Cardif France dans notre marché.

[00:02:59] Gilbert Roux : C'est une bonne transition, puisque maintenant, on va parler de l'année qui vient de débuter, c'est-à-dire 2020. Comment vous allez marquer Cardif dans cette année ? Quels sont vos projets et vos ambitions pour 2020 avec le réseau CGP et courtiers ?

[00:03:11] Pascal Perrier : En 2020 cette année, on doit terminer la digitalisation d'ici le mois de juin. Là, vraiment, pour nous, c'est une étape essentielle et importante, de pouvoir dire : "Voilà on l'a fait, tout notre transactionnel, tous nos actes sont complètement digitalisés." C'est un vrai marqueur de l'année.

Le deuxième marqueur fort pour moi, c'est la qualité de service. On était jusqu'à maintenant, depuis, on va dire 18 mois dans une phase de complétude de la transformation, on s'est transformé. On a terminé la transformation. Maintenant, c'est fait, on n’en parle plus, on regarde devant nous. Devant nous c'est quoi ? Qu'est-ce qu'on doit à nos partenaires ? C'est la qualité de service parce que pour moi, c'est la clé. C'est-à-dire que si on ne donne pas la qualité de service qui est due, que nos partenaires méritent, si on n'est pas là, si on n'est pas à ce rendez-vous là, même si on est un gros acteur, mais on ne pourra pas être dans les leaders de marché parce que, pour moi, c'est là où est le cœur de la bataille.

C'est la qualité de service et la qualité de service passera par des accompagnements de nos opérations, de nos assistants commerciaux qui sont tous les jours en contact avec les CGP et les courtiers, par une montée en compétence, par de la formation technique. On va vraiment mettre le paquet pour que le service, le contact au quotidien soit vraiment porteur d'une vraie qualité. Pour moi, c'est essentiel.

[00:04:33] Gilbert Roux : Pascal nous sommes arrivés au terme de cet entretien, je propose de conclure maintenant et de profiter de l'occasion qui nous est donnée pour peut-être formuler vos vœux à tous ceux et toutes celles qui écoutent ce podcast de l'Info en Plus et qui sont de plus en plus nombreux.

[00:04:45] Pascal Perrier : Je voudrais revenir un tout petit peu sur le baromètre des CGP, donc on le fait depuis 13 ans et ça fait maintenant trois ans de suite que quand on mesure, le moral des CGP courtiers, qu'on est au top. Ça fait trois ans de suite, sur les 13 ans, trois ans de suite qu'on est à 93 % du taux de satisfaction de la profession. Moi ce que je peux souhaiter à mes amis CGP, aux courtiers, que ça soit en crédit, en assurance, c'est vraiment que la profession continue à progresser, continue à prendre de la part marché. Moi j'ai une vraie conviction, c'est que, de par leur présence sur le terrain, de part leur connaissance intime de leurs clientèles, ils ont des parts de marché à gagner, ils vont les gagner. On le voit tous les ans, leurs parts de marché progressent significativement et durablement.

La qualité de service qu'ils rendent à leurs clients est perçue là aussi en augmentation d'année en année et leur notoriété, là aussi, sous le coup j'allais dire de l'implication des chambres professionnelles ou d'acteurs comme nous, qui comme je l'ai dit tout à l'heure qui portons un peu les CGP au travers des réseaux sociaux.

Tout ça, ça contribue à augmenter leur notoriété, donc moi je leur dis, écoutez le seul mal que je puisse vous souhaiter, c'est de continuer à croître, de continuer à prendre des parts de marchés, de continuer à faire des baromètres où vous êtes au-dessus de 93 %, qui montre la vivacité de la profession, le fait que la profession se porte bien. Si l'année prochaine on se revoit et qu'on est à 94 %, ça sera le résultat de mes meilleurs vœux pour l'année 2020.

[00:06:22] Gilbert : Merci Pascal Perrier.

[00:06:23] Pascal Perrier : Merci