Les clefs pour acheter votre résidence principale

Acquérir votre résidence principale est souvent le premier pas pour vous constituer un patrimoine. Vous avez le choix entre acheter dans l’ancien, le neuf, ou faire construire votre maison. Posez-vous les bonnes questions avant de franchir le pas et d’investir.

patrimoine immobilier

Lorsque vous envisagez d’acheter votre résidence principale pour constituer votre patrimoine immobilier, plusieurs options d’investissement s’offrent à vous. Dès lors, des critères, liés à votre situation personnelle sont à prendre en compte : votre budget bien sûr (apport financier et emprunt…), mais aussi la localisation, les qualités du logement, votre calendrier…  

Privilégiez l’ancien pour le prix et l’emplacement

Si vous êtes sensible au charme des vieilles pierres, l’ancien est fait pour vous. Avec des prix souvent inférieurs à ceux du neuf, vous bénéficiez d’un choix abondant de logements aux caractéristiques très variées selon les années de construction. De plus, l’offre dans l’ancien est souvent située dans des quartiers plus accessibles comme le centre-ville.

Cependant, si l’ancien est moins cher à l’achat que le neuf (donc nécessitant un apport financier inférieur), vous devez aussi prendre en compte le budget travaux  pour remettre le logement au goût du jour, le rendre plus économe en énergie, voire le remettre à neuf pour posséder un logement « sur-mesure ».

 

Choisissez le neuf pour un logement aux normes

Si vous ne donnez pas la priorité à l’emplacement de votre logement mais au confort, l’achat dans le neuf peut vous séduire. En effet, les logements neufs obéissent aux dernières normes thermiques et acoustiques. Par ailleurs, vous bénéficiez de différentes garanties (annuelles, biennales, décennales) liées à l’achat dans le neuf.

Les prix des logements neufs dans les grandes villes sont aujourd’hui de 10 à 30%* plus élevés que dans l’ancien. De ce fait, cet investissement nécessite souvent un apport financier un peu plus important. Toutefois, en contrepartie, vous bénéficiez de droits de mutation (frais de notaire) réduits : 2 à 3% contre 7% dans l’ancien. Pour un logement en cours de construction (Vente en état futur d’achèvement : VEFA), comptez par exemple, 2 à 3 ans entre la réservation et la livraison de votre logement.

Pensez au sur-mesure en construisant

Si vous rêvez d’un logement sur-mesure pour constituer votre patrimoine immobilier, pourquoi ne pas envisager de faire construire pour vous et votre famille ? Vous pouvez, par exemple, vous tourner vers des constructeurs de maisons individuelles pour étudier leurs propositions et élaborer votre projet personnel.

Au-delà de 150 m2 de surface plancher, le recours à un architecte sera obligatoire. Votre première mission : trouver le terrain idéal. Pour avancer concrètement et plus rapidement dans votre projet, les agents immobiliers et les notaires peuvent vous conseiller. Par ailleurs, certaines communes vous proposeront des lotissements avec parcelles, ce qui vous assure d’obtenir votre permis de construire.

 

*Selon un comparatif des chiffres de la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) / Fnaim