Mesure annoncée par le président de la République Emmanuel Macron dès le 14 juillet, le port du masque est obligatoire dans les lieux clos accueillant du public depuis le 20 juillet. Un décret du 17 juillet en énumère la liste. Précisions.

Quels sont ces lieux publics clos concernés par l’obligation de porter le masque ?

On entend par « lieux publics clos » par exemple : les administrations, les commerces, les magasins de grandes enseignes alimentaires, les centres commerciaux, les marchés couverts, les banques, les hôtels, les salles de jeux, les établissements d'enseignement, les centres de vacances, les bibliothèques, les lieux de culte, les établissements sportifs couverts, les musées, les salles de spectacles, les chapiteaux, ou encore les gares et les aéroports.

Dans les bars et restaurants où le port du masque est déjà obligatoire, le masque reste imposé pour la circulation mais pas en statique au moment de la consommation.

S’agissant des salles de cinéma, qui accueillent à nouveau du public depuis le 22 juin en respectant un protocole sanitaire strict, le port du masque reste obligatoire pour circuler. Les spectateurs peuvent toutefois l’enlever s’ils le souhaitent lorsqu’ils assistent à la projection du film.

Dans les salles de sport, le port du masque est obligatoire pour circuler mais qu'il est possible de l'enlever au moment de l’activité physique.

Le port du masque n’est pas obligatoire dans les espaces publics ouverts

Le port du masque n'est pas imposé dans les espaces publics ouverts. Il n'est donc pas obligatoire dans la rue, les jardins et parcs publics, la montagne ou à la plage.

Et dans les entreprises?

Les entreprises et les administrations "sont concernées mais seulement pour l'accueil du public en leur sein (clientèle/usagers essentiellement)", précise la Direction Générale de la Santé.

En revanche, s’agissant des salariés, les entreprises ne sont pas concernées par le décret du 17 juillet. Elles devront toutefois continuer à respecter les protocoles sanitaires mis en place à la sortie du confinement, comme le respect des gestes barrières et la mise à disposition de gel hydroalcoolique. En outre, les réunions et les regroupements de salariés dans des espaces réduits comme des salles de réunion ou de conférence, doivent être limités au strict nécessaire.

Une amende de 135€ en cas de non-respect de la mesure

En cas de contrôle, le fait de ne pas porter de masque dans les lieux où c’est obligatoire, sera sanctionné d’une contravention de quatrième classe d’un montant forfaitaire de 135 euros.

Le respect des gestes barrières demeure la mesure de prévention la plus efficace

Si le port du masque est l'objet de nouvelles règles, les autorités sanitaires rappellent la nécessité de respecter les gestes barrières, la distanciation physique et le lavage fréquent des mains.

Pour les réponses à toutes vos questions sur le port du masque obligatoire dans les lieux publics clos, consultez la FAQ du Ministère de la Santé ici.

  Je partage cet article