Saut au contenu

Chaque nouvelle année est propice aux bonnes résolutions : prendre soin de sa santé, améliorer sa qualité de vie, préserver l’environnement … Voici 5 pistes pour aborder cette nouvelle année en adoptant un mode de vie plus sain et plus responsable.

1. Adoptez une alimentation écoresponsable

Consommez des produits de saison et privilégiez les circuits de distribution courts !

Acheter principalement des produits cultivés en France permet de réduire la distance parcourue par les aliments et de diminuer l’empreinte carbone liée au transport. Encouragez la production locale en vous approvisionnant auprès des petits producteurs, directement à la ferme ou encore en vous inscrivant à une AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne). Ces circuits courts offrent des produits de qualité qui sont souvent plus abordables que les grandes surfaces. Préférez si possible les aliments issus de l’agriculture biologique qui comportent moins de pesticides et d’engrais chimiques

Réduisez votre consommation de viande

On peut se contenter de ne manger de la viande que 3 fois par semaine (et de la viande rouge seulement deux fois). Non seulement diminuer la quantité de viande dans vos assiettes peut préserver votre santé mais a aussi un impact écologique à l’échelle mondiale. La production de viande est une grande source de pollution. L'élevage intensif représente la part la plus importante des émissions de gaz à effet de serre de l’industrie agroalimentaire et contribue à la déforestation dans le monde. Consommer moins de viande vous permet de privilégier des produits animaliers de meilleure qualité issus de l'agriculture biologique moins nocive pour la santé et largement moins énergivore.

2. Réduisez vos déchets

Triez vos déchets

Le tri des déchets préserve l’environnement et permet de leur donner une « seconde vie ». Recycler ses cartons limite l’abattage de milliers d’arbres chaque année, recycler le verre permet d’économiser du sable, recycler le plastique réduit la consommation de pétrole. Mais trier ne suffit pas, il faut « réduire » les déchets à la source pour contribuer à limiter l’épuisement de ressources renouvelables et non renouvelables.

Evitez le gaspillage

Dans la mesure du possible, acheter au fur et à mesure, évitez de stocker des quantités trop importantes, afin de ne pas avoir à jeter la nourriture De plus, d’un point vue nutritionnel, pour ce qui est des fruits et les légumes, ceux-ci perdent leurs vitamines, même dans le réfrigérateur.

Bon à savoir

La date de durabilité minimale (DDM) est représentée par la mention « A consommer de préférence avant… » (farine, riz, pâtes...) mais rassurez-vous le produit peut encore être consommé un peu après la date indiquée sans risque pour la santé. En revanche, il peut avoir perdu en partie ses qualités (saveur, texture…).

Réduisez les déchets d’emballage à la source

Les emballages représentent le volume le plus important du contenu des poubelles. Privilégiez les produits en vrac, en conditionnement économique, afin de réduire les déchets produits.

Privilégiez le recyclable

Face à la diversité de l’offre dans les rayons, l’emballage peut constituer un critère pour le choix du produit. Moins nocifs pour l’environnement et aisément recyclables, les emballages en carton sont préférables à ceux en plastique. Bien qu’ils soient omniprésents dans notre quotidien et que nous puissions difficilement nous en passer, les emballages plastique sont de plus en plus perçus comme étant très polluants. Privilégiez aussi le verre qui est assurément recyclable.

Compostez vos déchets organiques : savez-vous que votre poubelle contient entre 30 et 50% de déchets compostables ? Réduisez ces déchets organiques en faisant votre propre compost pour l’utiliser ensuite en engrais pour vos plantes ou potager. Attention, tout de même à ne pas trop en mettre, car à forte dose, le marc de café peut devenir un inhibiteur de croissance.

3. Fabriquez vos propres produits ménagers

Solvants, polluants… bon nombre de produits ménagers contiennent des substances chimiques qui peuvent être néfastes pour votre santé, l’air intérieur de votre maison et la planète. Beaucoup de produits d’entretien, même les plus anodins, peuvent exposer quotidiennement à des molécules toxiques.

Privilégiez l’achat de produits d’entretiens écologiques ou lancez-vous dans la fabrication de vos produits ménagers en utilisant des produits basiques très efficaces : un moyen d’être plus écologique tout en étant plus économique ! Voici quelques exemples :

Recette liquide vaisselle maison naturel :

1 grande cuillère à soupe de cristaux de soude
1 petite cuillère de bicarbonate de soude
1 petite cuillère de savon noir dilué dans 2 dl d’eau
1 petit savon de Marseille

Commencez par râper votre savon de Marseille de façon à remplir un grand verre de paillettes. Ajoutez tous ces ingrédients dans un grand récipient, versez un demi-litre d’eau et mélangez, ajoutez ensuite quelques gouttes d’une huile essentielle bio du parfum de votre choix (attention aux éventuelles allergies). Mélangez la préparation et versez le liquide vaisselle dans une bouteille adéquate, facile à verser.

Recette nettoyant multi-surface naturel :

1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude,
1 litre d’eau chaude
1 cuillère à soupe de vinaigre blanc

Mélangez le tout et intégrez ce mélange dans un récipient. Secouez toujours la composition avant chaque utilisation.

4. Economisez de l’énergie dans votre maison

Soyez un citoyen responsable ! Il vous suffit pour cela d’adopter quelques gestes simples dans la vie de tous les jours. Voici quelques reflexes à prendre pour réduire votre consommation énergétique, une bonne chose pour l'environnement et pour votre portefeuille.

  • Limitez vos dépenses d'électricité : lorsque vous sortez des pièces, pensez à éteindre les lumières et sensibilisez également votre entourage, notamment les enfants.
  • Utilisez les ampoules basse consommation qui nécessitent 4 à 5 fois moins d’énergie que les ampoules classiques.
  • Eteignez les téléviseurs, chaînes hi-fi et ordinateurs lorsque vous n’en avez plus l’usage : 10 % : c’est le surplus d’électricité que peut coûter le maintien en veille des appareils.
  • Diminuez le thermostat de votre chauffage : vous pouvez le régler sur des températures plus basses mais confortables, notamment la nuit. Chauffer une pièce à 19 °C au lieu de 20 °C permet de diminuer la consommation d'énergie de 7 %.
  • Utilisez les appareils ménagers à une moindre puissance : apposée sur tous les appareils électroménagers, l’étiquette énergie délivre plusieurs informations importantes : les appareils les plus performants appartiennent à la catégorie A+++.
    En diminuant la température de lavage, vous consommez moins d'énergie : selon l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie), laver des textiles à 30°C consomme deux fois moins d’énergie qu’un cycle à 60°C. N’hésitez pas à utiliser le programme « éco » du lave-vaisselle si votre vaisselle n’est pas trop sale car celui-ci consomme 45 % d’électricité en moins par cycle.

5. Limitez votre consommation d’eau

Si l’eau est une ressource épuisable, vous pouvez agir au quotidien pour limiter votre consommation et préserver l'environnement.

  • Privilégiez les douches aux bains : se laver représente le 1er poste de consommation d’eau de votre foyer. Optez plutôt pour la douche qui nécessite environ 60 litres pour une durée de 4 mn alors qu’un bain en exige 150 à 200 litres. Pensez aussi à couper l’eau sous la douche quand vous vous savonnez, chaque minute sans eau permet d’économiser plusieurs litres.

    Bon à savoir

    Un pommeau de douche écologique permet de réduire considérablement votre consommation d'eau mais aussi les traces de calcaire et de chlore dans l'eau : votre peau a tout à y gagner !

  • Evitez les fuites : le goutte-à-goutte du lavabo ou des toilettes est votre premier ennemi puisque 120 litres d'eau par jour est perdu par ces petites fuites. Vérifiez régulièrement l’état de tous vos robinets pour éviter cela. La plupart du temps, changer simplement le joint suffit à réparer la fuite.
  • Ne laissez plus couler l’eau pour rien : lorsque vous vous brossez les dents ou lavez vos mains, prenez le réflexe de fermer votre robinet : cela permet d’économiser 15 à 40 litres d’eau. Si vous faites la vaisselle à la main, il est plus économe de remplir les deux bacs de votre évier : un pour laver et un pour rincer.
  • Choisissez bien votre électroménager : quand vous achetez vos appareils électroménagers (lave-linge, lave-vaisselle…), faites attention à leur consommation en eau. Les meilleurs lave-vaisselle utilisent moins de 10 litres d’eau par cycle.
  • Economisez l’eau au jardin : privilégiez l’arrosage de votre jardin de préférence le matin ou le soir pour éviter les gaspillages dus à l'évaporation. Arroser moins souvent mais plus longtemps permet à la terre de s'humidifier en profondeur. Vous pouvez récupérer et utiliser l’eau de pluie. En vous équipant d’un récupérateur d’eau de pluie et d’une cuve qui vous servira de réservoir, cela peut vous permettre de diminuer par 2 votre facture d’eau et voir votre investissement très vite rentabilisé.

Ces informations vous ont-elles été utiles ?

  Je partage cet article