Saut au contenu

En automne, les températures baissent et les jours raccourcissent. La nature va bientôt se mettre en repos. Pourtant, quelle que soit la saison, votre jardin doit être entretenu : planter, tailler, protéger ou nettoyer … vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer dans votre jardin !

Préservez votre pelouse !

Comme tout le reste de l’année, le gazon a besoin d’être entretenu en automne. En hiver, il se dégrade à cause du froid et du manque de soleil, aussi pendant la période automnale, voici quelques conseils pour préparer votre terrain à affronter la saison froide !

  • Aérez votre pelouse : lorsque les feuilles tombent, ratissez-les pour éviter que le sol manque de lumière, favorisant ainsi l’apparition de parcelles sèches ou la formation de mousse. Vous pouvez garder ces feuilles mortes pour constituer un excellent paillage pour l’hiver ou bien les composter, pour fournir un excellent humus à vos plantations.
  • Procédez au terreautage : répandez du terreau ou du compost sur votre gazon afin de le renforcer avec les éléments organiques nécessaires. Si vous n’avez pas de compost, fertilisez votre gazon avec un engrais naturel, de préférence un engrais d'automne. Celui-ci contient beaucoup de potassium qui, non seulement renforce votre gazon mais améliore sa résistance au gel.
  • Regarnissez les zones dénudées de votre pelouse. Le regarnissage vous permet de rénover facilement et rapidement votre gazon sur les zones abimées, il vous suffit de ressemer des graines sur votre pelouse déjà en herbe. Réalisez le regarnissage idéalement à l’automne ou au printemps.

Bon à savoir

Vous pouvez effectuer éventuellement une dernière tonte au début du mois de novembre mais pas trop court, votre gazon affrontera mieux l’hiver et évitera davantage de mauvaises herbes.

Protégez vos plantes les plus fragiles

Même si la plupart des plantes sont résistantes, toutes ne le sont pas. Certaines variétés « frileuses » nécessitent d’être couvertes, sans quoi, le gel, le vent et le froid menaceraient leur croissance et leur bon développement.

Il convient d'attendre les premières gelées pour que les végétaux se préparent à des températures parfois négatives et entrent en dormance. Commencez à mettre en place des protections le plus tard possible dans la saison (courant novembre).

Il existe plusieurs méthodes de protection qui varient selon les types de plantes, parmi elles :

  • Le paillage :cettetechnique consiste à appliquer une couche de matière protectrice dans le but d'atténuer les effets d'un climat trop rude sur le sol de la plantation. Elle permet ainsi d'isoler et de garder les racines au chaud ! Paillez, dès le mois de novembre, les vivaces semi-rustiques, c’est-à-dire les plantes dont la rusticité moyenne se situe entre -5 et -10 °C. Pour les massifs fleuris de vos plantes qui résistent mal au gel, vous pouvez réaliser un paillis avec des feuilles mortes, des brindilles de bois, de la paille ou chanvre...

Bon à savoir

Pour jouer un rôle protecteur efficace, ce paillis doit être suffisamment épais : étalez-le en couche de 10 à 20 cm selon le matériau.

  • Le buttage consiste à ramener une petite butte de terre au pied de la plante. Ainsi, le système racinaire est protégé et on obtient un bon drainage. Elle s’applique sur les rosiers et est également recommandée pour certaines plantes du potager, comme les pommes de terre, choux, poireaux...).
  • La toile de jute convient aux ramures des jeunes arbres et certains arbustes habitués à un climat plutôt doux. Elle sert à abriter les plantes les plus fragiles ou méditerranéennes (comme le bougainvillier, fuchsia, ou laurier rose).
  • Le voile d'hivernage est fabriqué dans un matériau non tissé poreux, qui isole efficacement les végétaux du froid, tout en les laissant respirer. Au potager, il s’utilise pour recouvrir les planches de légumes. Au jardin d’agrément et au verger, le voile d’hivernage convient aux arbres et arbustes.

Pensez aussi à rentrer les plantes en pot à l'intérieur pour les mettre à l'abri !

Bon à savoir

La plantation de végétaux dits rustiques est recommandée. Ce type de végétaux est capable de supporter sans dommage des températures de -15 °C et plus. Il nécessite aucune protection en hiver dans la plupart des régions.

Déterrez vos bulbes frileux pour hivernage

L’hivernage consiste à rentrer les plantes gélives à l'abri pendant cette saison. Les principaux ennemis pour les variétés peu rustiques sont le froid et l’humidité, qui peuvent abimer les racines ou les bulbes. C’est le cas notamment des bégonias, dahlias, cannas. Pour ces espèces frileuses qui risqueraient de mourir si on les laissait en pleine terre, il vaut mieux arracher les tubercules et les stocker dans un lieu sec, hors gel et sans lumière. Tous ces bulbes pourront être replantés au printemps suivant.

Vous pouvez procéder à l’arrachage des tubercules qui rentrent en sommeil lorsque les premières gelées d'automne noircissent le feuillage des plantes gélives :

  • Coupez les tiges à environ 10 cm du collet de la plante avant de le déterrer délicatement à l’aide d’une fourche-bêche. Nettoyez grossièrement le bulbe et laissez de la terre autour se dessécher pendant quelques jours. Nettoyez ensuite le tubercule et saupoudrez-le de fleur de soufre avant de le stocker.
  • Conservez les bulbes dans un carton bien aéré. Placez les pieds les uns à côté des autres, au fond d'une caisse en bois ou d'un cageot dont vous aurez préalablement recouvert le fond de papier journal, destiné à absorber l’humidité.
  • N'oubliez pas d'étiqueter chaque bulbe (variété, couleur, taille) afin de les identifier quand vous préparerez vos massifs l'an prochain !

Si vous habitez une région où les hivers ne sont pas trop rudes et si votre sol est bien drainé (plutôt sablonneux), vous pouvez éventuellement laisser vos bulbes passer l'hiver en pleine terre, en prévoyant cependant un bon paillage qui les protègera du froid.

Et la taille dans votre jardin ?

Chaque année, on se pose la question : à quelle saison faut-il tailler tel ou tel arbuste? La réponse dépend du type d’arbuste à tailler :

  • Les arbustes à floraison estivale doivent être taillés au sortir de l'hiver. Cette opération favorise la pousse de jeune bois, précisément celui qui portera les fleurs dans l'été.
  • Les arbustes à floraison printanière (forsythia, lilas...) doivent être taillés après leur floraison, à la fin du printemps. Comme ils fleurissent sur le bois de l'an passé, en les taillant en mars vous risqueriez de perdre toutes vos chances de les voir porter une fleur !
  • Les arbustes sans la floraison peuvent être taillés modérément en automne. A cette époque, la plupart des résineux comme les thuyas et les arbustes à feuilles persistantes produisent leurs dernières pousses. Vous pouvez épointer vos haies persistantes pour juste réduire leur volume.

Taillez vos plantes grimpantes à l’automne : pendant l’été, les plantes grimpantes poussent à profusion et deviennent même envahissantes. En automne, coupez simplement les longs rameaux de l’année de vos plantes grimpantes (clématites, glycines, vigne vierge, lierre, chèvrefeuilles arbustifs ...), pour éviter qu’elles ne débordent sur d’autres surfaces que leur support (treillage, grillage...). et surtout pour éviter qu’elles ne passent sous les tuiles si elles sont proches de votre toiture.

Taillez vos rosiers à l’automne uniquement si vous habitez dans une région à climat doux : vous pouvez procéder à la taille de vos rosiers à l'automne si vous habitez dans les régions méditerranéennes ou sur la Côte Atlantique. Si vous habitez dans une régions plus fraîche, attendez le début du printemps pour tailler les rosiers car les premières gelées sont plus précoces.et les jeunes rameaux, riches en eau, sont sensibles au froid.

Taillez vos hortensias à l’automne si vous habitez dans une région à climat doux : si vous résidez dans une zone où l’hiver est froid, il est hors de question de se priver des grosses fleurs fanées des hortensias. Elles serviront à protéger les bourgeons qui se développeront au-dessous à l’arrivée du printemps. Dans les régions où l’hiver est plus doux, vous pouvez les tailler cet automne.

Taillez les arbres fruitiers : soit en hiver, hors période de gel, c'est à dire après la chute des feuilles et avant l’apparition des bourgeons floraux avec une préférence pour la fin de l'hiver (février/mars) pour les arbres à pépins et plutôt l'automne (fin octobre/début novembre) pour les fruitiers à noyaux.

Envie de planter de nouveaux végétaux ?

L'automne et le printemps sont les meilleures périodes de plantation, aussi bien pour les arbres, arbustes, fleurs ou légumes. Les arbres fruitiers se plantent eux de mi-octobre à fin avril, le mois de novembre étant le mois idéal.

Bon à savoir

Si vous avez une cheminée, récupérez vos cendres, celles-ci constituent un très bon engrais naturel car elles contiennent du calcium, phosphore, magnésium, potassium. Disposez-les en petite quantité, en automne comme au printemps, au pied des arbres fruitiers en grattant un peu le sol. Vous pouvez faire de même avec vos rosiers !

Pendant les dernières journées douces de l’automne, préparez le printemps et planter les bulbes tulipes, narcisses et jacinthes qui fleuriront votre printemps. C’est le moment parfait pour organiser les plantations dans votre jardin pour qu’il soit prêt à l’arrivée des beaux jours !

Ces informations vous ont-elles été utiles ?

  Je partage cet article