Si le sport est un excellent remède pour le corps et l’esprit, exercer une activité sportive de façon intensive, sans préparation ni suivi médical peut s’avérer risqué. Une bonne préparation, une pratique adaptée et les conseils d’experts permettent d’organiser un bilan de santé en médecine préventive pour une pratique sportive saine et adaptée

Consulter un ORL et un ophtalmologue, indispensables et médico-légale pour certaines pratiques sportives

En fonction du sport que l'on vise, un bilan ophtalmologique et ORL peuvent être demandés par le club en question. Le certificat est alors médico-légal et signé par un médecin. Cela relève très souvent du bon sens : bien voir et bien entendre sont essentiels pour faire du sport, et qui plus est, faire des sports de pilotage (bateau, avion), équitation, sports de tir (arme à feu, arc), de ballon, de raquette, et de combat.

Pensez au test d'apnée du sommeil

Un test d'apnée du sommeil est à envisager quand la fatigue pendant la journée est importante et que les ronflements sont bruyants. Ce test peut se faire chez un ORL ou un pneumologue.

La prise de sang pour rétablir certaines carences

Faire un dosage sanguin de ses vitamines et oligo-éléments permet d'ajuster leur bon niveau si carence il y a. La palliation des éventuelles carences avec des compléments alimentaires de fer, zinc, B9, B12, D, sélénium et iode sont les compléments les plus fréquemment prescrits. Les carences ou insuffisance micro nutritionnelles sont pourvoyeuses de fatigue et de complications de tout ordre physique, voire dans certains cas psychique (dépression atypique du sportif). Leur dosage en prise de sang ou urinaire permet de déterminer s'il y a une insuffisance de tel ou tel micronutriment, le médecin en recherchera ensuite la cause afin de la traiter.

L'exemple d'une carence en fer

La carence en fer entraine fatigue et essoufflement. Le fer est le transporteur de l'oxygène. En manquer explique ainsi ces symptômes. Une femme ayant des règles abondantes peut en souffrir. La supplémenter améliorera sa résistance à l'effort. Un contrôle endocrinologie et gynécologique s'avèrent dans ce cas nécessaire pour déterminer les raisons de ces règles abondantes.

Si un homme manque de fer, soit il peut en manquer en raison d'une alimentation pauvre en protéine animale, le fer végétal étant moins disponible que le fer héminique (animal), soit il peut être à risque de pathologie digestive type gastrite, ulcère ou cancer digestif (augmenté par le fait de fumer et de boire de l'alcool). On comprend bien là tout l'intérêt d'être suivi quand on fait du sport et qu'il faille lire entre les lignes au moment des résultats des bilans. C'est là tout le travail de l'art médical.

Bilan cardiologique et Exploration Fonctionnelle Respiratoire

Un bilan doit être réalisé chez son cardiologue quel que soit l'âge en fonction des antécédents personnels et familiaux, et dans tous les cas une épreuve d'effort (sur vélo ou sur tapis) sera prescrite. S'il existe des facteurs cardio-vasculaires, le cardiologue complète l'épreuve d'effort par une échographie cardiaque, une échographie des troncs supra aortique et des membres inférieurs afin de contrôler la bonne fluidité du sang dans des artères souples : en résumé, il faut éviter de passer à côté d'une maladie athéromateuse. Un scanner des coronaires et score calcique (si risque élevé d'infarctus), ainsi qu'un holter tensionnel (pour détecter une HTA) pourront également être prescrits au cas par cas afin d'étayer la prise en charge cardiaque.

Si l'on rencontre des difficultés respiratoires (dyspnée d'effort ou de repos) la consultation chez le pneumologue s'impose. Il fera une EFR, Exploration Fonctionnelle Respiratoire, voire un scanner thoracique si le patient est fumeur afin d'avoir le bon diagnostic et prescrire le traitement adapté.

Un bilan chez un chirurgien orthopédique afin de contrôler l'état de vos articulations

Le contrôle des genoux, pieds/chevilles et l'état du dos peut être nécessaire. Un exemple : dans les cas d'arthrose du genou, la visco supplémentation (acide hyaluronique injecté) est de mise pour lubrifier et nourrir le cartilage. Pour les pieds plats ou creux, une semelle orthopédique peut s'avérer utile après concertation entre le podologue et l'orthopédiste.

L'endocrinologue, le médecin interniste, le rhumatologue sont aussi de la partie

Attention, certaines pathologies hormonales et/ou de médecine interne peuvent être responsables de tendinites à répétition, de douleurs chroniques localisées dans le dos, les hanches, les genoux...Il faut pouvoir y penser et consulter un médecin interniste afin de détecter une polyarthrite ankylosante, rhumatoïde, un lupus, un syndrome de Raynaud, et autres cas.

L'ostéoporose de la femme et de l'homme est diagnostiquée par l'ostéodensitométrie et traitée par justement le sport, la vitamine D, le calcium et si besoin d'autres traitements dans les cas sévères.

Les dérèglements hormonaux survenant à la ménopause et à l'andropause du fait de la chute de production de différentes hormones (hormones sexuelles, hormones de la jeunesse) sont en cause si elles surviennent à ce moment de votre vie. Il s'agit alors de se supplémenter avec le traitement biomimétique (=hormones identiques aux hormones naturelles) prescrits respectivement par le médecin gynécologue et urologue.

Les problèmes de thyroïde sont très souvent une cause de tendinites. Il faut alors doser les anticorps responsables des dysthyroidies.

Une activité physique modérée si vous êtes convalescent(e)

Quant à la personne en convalescence, l'effort modéré est de mise pour booster son immunité sans se fatiguer. L'immobilisation est fortement déconseillée quel que soit le motif de convalescence. Pour exemple : la rééducation post infarctus du myocarde. Cela permet de protéger sa santé globale sans les risques inhérents aux sports intensifs.

Cas particuliers des porteurs de prothèses du genou ou des personnes ayant une importante arthrose

Dans ce cas, évitez de courir sur un sol dur avec de mauvaises chaussures de sport sous peine de devoir consulter son chirurgien orthopédique. En aparté, en parlant de bonnes chaussureset de chaussettes, bien laver et sécher ses pieds et orteils après les avoir retirées, est un rite à adopter sous peine de se voir développer des champignons.

Par ailleurs, l'injection d'acide hyaluronique permet de lubrifier son cartilage arthrosiqueet de reprendre modérément le running si on y tient vraiment. L'arthrose précoce du sportif de haut niveau est une réalité. Dans tous les cas, la glucosamine et chondroitine, composés naturels du cartilage (genre de « briques » pour le cartilage) sont en complément alimentaire, les principes actifs validés pour aider à lutter contre la dégradation du cartilage et favoriser sa reconstruction.

EN CONCLUSION

Faire du sport, c'est s'assurer un meilleur avenir, en raison de l'activité physique bien sûr, mais également du bilan médical complet qu'il implique. S'organiser une belle révision mentale et physique, c'est être dans l'action. Et être actif c'est être le sportif de son parcours santé, ou tout du moins devenir acteur responsable de son bien-être. Et ça, c'est un super programme pour débuter ses séances d'auto coaching !

Dr Alexandra DALU.

Facebook : Dr Alexandra Dalu
#dralexandradalu

Médecin Diplômée de la faculté Paris V René Descartes Hôpital Necker
Ancienne assistante spécialiste des Hôpitaux de Paris (urgentiste)
DIU Medecine morphologique et Anti âge Paris XIII
DIU Nutrition Necker Paris V
DU micro nutrition Dijon
DU trouble du comportement alimentaire Paris V
DIU Mésothérapie Paris VI
DIU Anglais Médical
Auteure des livres "Les 100 idées reçues qui vous empêchent d'aller bien" et "Vive l'alimentation cétogène"

  Je partage cet article