Accueil > Quelles sont mes indemnités en cas d'arrêt maladie ?

Quelles sont mes indemnités en cas d'arrêt maladie ?

Si vous êtes salarié rattaché au régime général en arrêt de travail pour maladie non professionnelle, vous percevrez - après un délai de carence de trois jours et sous certaines conditions notamment en matière d'ouverture des droits - des indemnités journalières (IJ) versées par l'Assurance Maladie.
Elles sont destinées à compenser partiellement votre perte de salaire et vous seront versées tous les quatorze jours. Elles dépendent de la durée de votre arrêt de travail et de votre situation.

Indemnités en cas d'arrêt maladie

Qu'est-ce que le délai de carence en cas d'arrêt de travail ?

    Pendant les trois premiers jours de votre arrêt de travail, les indemnités journalières ne sont pas versées, c'est ce que l'on appelle le délai de carence.
    Le délai de carence ne s'applique pas lors d'un arrêt de travail dans les cas suivants :
  • la reprise d'activité entre deux prescriptions d'arrêt de travail ne dépassant pas 48 heures, à condition que le deuxième arrêt soit prescrit dans le cadre d'une prolongation ;
  • si vous êtes en affection de longue durée et que vos arrêts de travail sont en rapport avec cette maladie, le délai de carence n'est retenu que pour le premier arrêt de travail et ce, pour une même période de trois ans.

Quelles sont les conditions pour bénéficier des indemnités journalières (IJ) ?

Si votre arrêt de travail est :

Inférieur à 6 mois
vous devez avoir travaillé au moins 200 heures au cours au cours des trois mois civils ou des 90 jours précédant l'arrêt de travail,
ou
avoir cotisé sur un salaire au moins égal à 1 015 fois le montant du SMIC horaire au cours des six mois précédant l'arrêt de travail.
 
 
Supérieur à 6 mois, vous êtes en arrêt de longue durée
vous devez, à la date de votre arrêt de travail, justifier de 12 mois d'immatriculation en tant qu'assuré social auprès de l'Assurance Maladie,
et
avoir travaillé au moins 800 heures au cours des 12 derniers mois civils ou des 365 jours précédant l'arrêt de travail,
ou
avoir cotisé sur un salaire au moins égal à 2 030 fois le montant du SMIC horaire au cours des 12 mois civils précédant l'arrêt de travail (dont au moins 1 015 fois le montant du SMIC horaire au cours des 6 premiers mois).

Quel sera le montant de vos indemnités en cas d'arrêt de travail ?

Les IJ sont calculées sur la base de vos salaires bruts des trois ou douze mois (en cas d'activité saisonnière ou discontinue) précédant votre arrêt de travail.
L'indemnité journalière que vous recevrez est égale à 50 % de votre salaire journalier de base.
Par exemple : sur la base d'un salaire journalier de 75 euros, votre indemnité journalière sera de 37,50 euros par jour.

Cas particulier : si vous avez au moins 3 enfants à charge, votre indemnité journalière sera majorée à partir du 31e jour d'arrêt de travail continu. Elle sera alors égale à 66,66 % du salaire journalier de base.
Par exemple : sur la base d'un salaire journalier de 75 euros, votre indemnité journalière sera de 50 euros.

    Montant maximum de l'indemnité journalière maladie au 1er janvier 2015 :
  • Indemnité journalière maladie normale => 43,13 €
  • Indemnité journalière maladie majorée => 57,50 €

À noter : votre entreprise a peut-être signé une convention collective qui assure le maintien de votre salaire intégral ou partiel pendant votre arrêt de travail pour maladie. Renseignez-vous auprès d'elle.

Quelle est la durée maximale de versement ?

Le salarié ne peut pas percevoir plus de 360 indemnités journalières sur une période de 3 ans consécutifs, sauf dans les cas reconnus de maladie de longue durée.
Si le salarié souffre d'une affection longue durée (ALD), les indemnités journalières sont versées, sans limitation de nombre, pendant 3 ans de date à date. Un nouveau délai de 3 ans peut courir si le salarié a retravaillé pendant au moins 1 an sans interruption.
Au-delà de trois ans, les salariés peuvent éventuellement prétendre à une pension d'invalidité.

 BON À SAVOIR

Le contrat Cardif Santé complète vos remboursements de Sécurité sociale.
Vous n'avez aucun délai d'attente : vous êtes couvert dès le premier jour de votre adhésion. Vous avez des questions sur Cardif Santé, consultez nos Questions, Réponses.

En plus de protéger votre avenir, nous assurons votre liberté d'action.
Choisir Cardif c'est :

  • Être mieux connu donc mieux compris
  • Bénéficier d'une expertise déjà partagée par 90 millions de clients
  • Accéder à des offres et services inédits
  • Être certain de trouver le meilleur prix dans notre offre

Articles qui pourraient vous intéresser

Communication à caractère publicitaire