Accueil > Assurance emprunteur > Comment choisir la bonne garantie

Assurance emprunteur : comment bien choisir ses garanties ?

La garantie Perte totale et irréversible d'autonomie (PTIA) et la garantie Décès sont des garanties de base du contrat d'assurance emprunteur. Cependant l'emprunteur peut avoir besoin de renforcer sa couverture en ajoutant d'autres garanties à son contrat en fonction de sa situation personnelle.

Choix garantie emprunteur

Un contrat d'assurance emprunteur comporte un certain nombre de garanties. Elles couvrent l'emprunteur lorsque les conditions prévues par l'assurance sont remplies.

L'assurance décès et PTIA, deux garanties essentielles

L'assurance décès et PTIA sont des garanties présentes dans tous les contrats d'assurance emprunteur. Elles couvrent le décès et la PTIA, la « perte totale et irréversible d'autonomie » (avec présence d'une tierce personne pour les actes ordinaires de la vie courante). Dans l'une ou l'autre de ces situations, si les conditions prévues au contrat sont remplies, l'assurance prend à sa charge le remboursement du capital restant dû, dans la limite de la quotité assurée, à la place de l'emprunteur.

Aux garanties de base comme la PTIA et la garantie décès, peuvent s‘ajouter d'autres garanties facultatives comme l'incapacité de travail ou la perte d'emploi.

Métiers et sports à risques, voyages : attention aux exclusions !

    Le contrat d'assurance emprunteur peut exclure certaines circonstances dans lesquelles le sinistre est survenu. Les principales exclusions sont les suivantes :
  • le suicide
  • fausse déclaration intentionnelle
  • la pratique intensive de certains sports à risque
  • un accident lors d'un déplacement professionnel ou humanitaire
  • une activité à risque

Certains contrats excluent aussi les affections dorsales, les affections psychiatriques. Cependant l'emprunteur peut choisir de les couvrir en souscrivant des options.

Couvrir l'invalidité... sur option

    Si l'emprunteur le souhaite, il peut aussi couvrir différents degrés de risques d'invalidité établis par référence au barème de droit commun du concours médical :
  • L'incapacité temporaire de travail (ITT) lorsque l'assuré est temporairement dans l'impossibilité totale et continue d'exercer son activité professionnelle.
  • L'invalidité permanente partielle (IPP) lorsque l'assuré présente un taux d'invalidité supérieur à 33% et inférieur à 66%.
  • L'invalidité permanente totale (IPT) lorsqu'après un accident ou une maladie, l'assuré présente un taux d'invalidité égal ou supérieur à 66%, l'empêchant de reprendre une activité pouvant lui procurer un revenu.

Selon les dispositions du contrat d'assurance, l'assureur remboursera le capital restant dû à hauteur de la quotité assurée ou prendra à sa charge les mensualités de prêt immobilier à hauteur de la quotité assurée, selon des conditions prévues dans le contrat.

Garantir la perte d'emploi est possible

Cette autre garantie couvre les périodes de chômage. Selon les contrats, les conditions de prise en charge peuvent être très différentes. Certains contrats ne couvrent par exemple que le chômage indemnisé. D'autres imposent un délai de carence, une limite d'âge, une durée maximale d'indemnisation.

Tous ces cas doivent être connus avant la souscription du contrat. De cette manière, si l'emprunteur souhaite se protéger par rapport à un risque particulier, il peut demander à racheter des exclusions moyennant une surprime.

En plus de protéger votre avenir, nous assurons votre liberté d'action.
Choisir Cardif c'est :

  • Être mieux connu donc mieux compris
  • Bénéficier d'une expertise déjà partagée par 90 millions de clients
  • Accéder à des offres et services inédits
  • Être certain de trouver le meilleur prix dans notre offre

Articles qui pourraient vous intéresser

Communication à caractère publicitaire