Assurez votre prêt immobilier avec les bonnes garanties

Garantie perte totale et irréversible d’autonomie + garantie décès : pour couvrir votre prêt immobilier, deux garanties sont présentes dans de nombreux contrats d’assurance emprunteur. Si vous voulez être mieux protégé, des garanties complémentaires existent, leur périmètre pouvant varier d’un contrat à l’autre. On vous dit lesquelles.

garantie assurance emprunteur

Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA) et assurance décès : la plupart des assurances emprunteurs contienent ces deux garanties. Autrement dit, si l’assuré est victime de l’un ou l’autre de ces événements, l’assurance rembourse le capital qui reste dû à l’organisme de prêt.

Pour rappel, un assuré est considéré en état de PTIA  lorsqu’il est reconnu inapte à tout travail suite à une maladie ou à un accident, incapable d’avoir une activité rémunératrice et qu’il doit faire appel à une tierce personne pour effectuer au moins trois des quatre actes de la vie courante à savoir : se laver, se déplacer, se nourrir, se vêtir.

 

Lors de la souscription de votre prêt immobilier, vous pouvez aller plus loin et renforcer les garanties de base de votre assurance emprunteur. Deux modalités s’offrent à vous :

Couvrir l’invalidité

Deux « degrés » d’invalidité sont notamment fixés par le barème de droit commun du concours médical. Pour chacun d’eux existe une garantie qui prend en charge le remboursement de votre prêt immobilier si le risque se réalise :

 
  • En cas d’invalidité permanente partielle (IPP) quand le taux d'invalidité est au moins égal à 33% et inférieur à 66%.
  • En cas d’Invalidité permanente totale (IPT), lorsqu'après un accident ou une maladie, le taux d'invalidité est égal ou supérieur à 66%, avec impossibilité d’exercer une activité rémunérée.

Couvrir la perte d’emploi

Libre à vous de choisir également une garantie contre les périodes de chômage. Les assurances sur le marché sont très variables : certaines imposent un délai de carence ou une limite d’âge, d’autres fixent une durée maximale d’indemnisation, d’autres encore ne couvrent que le chômage indemnisé…